Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allô les fministes?

 

Ça y est, nous sommes enfin débarrassés, ou tout du moins je l’espère, de ce vaudeville à deux balles qui pourrissait le climat politique français depuis cette fameuse Une de l’hebdomadaire Closer qui révélait les sexcapades adultérines du Président de la République.

 

 

Avez-vous remarqué que tout du long où cette affaire faisait la Une des médias, François Hollande refusait d’en parler, arguant que cela relevait de la vie privée ? Pourtant hier soir, c’est par l’intermédiaire de l’AFP qu’il a communiqué publiquement sur sa rupture avec Valérie Trierweiler, qui intervient… Dans un cadre privé !

 

 

N’est-il pas dérangé d’avoir envoyé un communiqué officiel sur une situation dont lui-même dit qu’elle relève pourtant de la vie privée ?

La contradiction reste vraiment la seule constance de tout socialiste qui se respecte !

 

 

Autre détail curieux…

Le communiqué de rupture entre François Hollande et Valérie Trierweiler n’est signé QUE par le Président de la République ; ce qui laisse suggérer que la désormais ex Première Dame ne partageait pas forcément l’avis du Chef de l’Etat sur l’issue à donner à cette relation… Et que le choix de rompre lui a été imposé !

 

 

Après l’avoir publiquement humiliée tout en affirmant que cela relevait de la sphère privée, le Chef de l’Etat, ou l’homme, on ne sait plus trop, remet le couvert en se servant de l’AFP pour communiquer publiquement sur sa volonté de se séparer de Valérie Trierweiler, sans son consentement !

 

 

Quel mufle !

Vous noterez qu’aucune association de défense des femmes n’a jugé bon de s’exprimer sur le sujet… Ni même la Ministre du Droit des Femmes ! Quelle hypocrisie !

 

 

Il y a aussi cette ancienne interview du magazine Elle, dont il y aurait maintenant tant à redire...

"Le respect que François a pour les femmes – et pour les mères, en général, celle de ses enfants et celle que je suis – vient du respect, de l’admiration et de l’amour qu’il a eus pour sa mère."

 

 

Dernier détail…

Le site internet de l’Elysée hébergeait toujours hier à l’heure où je rédigeais ce billet, une page internet sur « la compagne de François HOLLANDE, investi 24e président de la République française, le 15 mai 2012. »

 

Rajout: page inaccessible à 12h54 ce dimanche 26 janvier.

 

 

Je dis ça… Je ne dis rien…

 

Valérie Trierweiler site interne Elysée

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0