Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quiconque qui vous dit aujourd’hui que tout va bien, qu’il n’y a aucun problème, que la majorité avance soudée dans une direction clairement définie et en totale cohésion avec ses partenaires de gauche est un menteur.

 

 

 

Le Parti Socialiste n’a pas réussi, à Brignoles, à mettre en place une candidature unique pour la gauche. Au final, le second tour a opposé la droite à l’extrême droite et a vu triompher le Front National. Malgré ce désaveu des locaux pour le PS, le Premier Ministre continue d’essayer de faire croire aux français que sa politique n’y est pour rien dans ce véritable retournement du climat politique en France.

 

 

 

Autre incident du week-end, Marseille.

A une élection primaire entre socialistes dont le but était de désigner deux candidats socialistes qui s’opposeront dimanche prochain au second tour permettant aux militants locaux de choisir le candidat du PS qui affrontera la droite marseillaise aux municipales de mars prochain, le PS a réussi tout seul à se faire perdre cette élection !

Entre les accusations de magouilles de uns, les répliques caustiques de l’autre et les soupçons de fraudes, clientélisme et j’en passe qui règnent sur ce scrutin, je ne suis pas certain que le parti de la majorité en soit sorti grandi. La seule élection que le PS était susceptible de remporter depuis le mois de juin 2012, il l’a finalement perdu face à elle-même !

 

PS-Marseille.jpg 

Il y a aussi, et je terminerai avec ça, la colère légitime des salariés des abattoirs de porcs Gad qui, déterminés, ont menacé l’élue socialiste venue hier à leur rencontre sur le tarmac de l’aéroport de Brest, de se tourner vers le Front National aux prochaines élections.

Après avoir endormi l’électorat breton avec des promesses qui n’engageaient que les crédules qui avaient osé y croire, voilà que le parti majoritaire sur le plan national ainsi que sur le plan local pourrait bien faire basculer la Région Bretagne aux mains du FN.

 

 

 

C’est horrible ce moment effrayant où tu entends les salariés et électeurs déçus de la gauche promettre qu’ils se tourneront vers le F.N et cet autre moment angoissant où tu te rends compte que le Premier Ministre n'est pas capable de faire évoluer sa perception des résultats des élections de ce week-end au-delà du degré zéro de l'analyse politique et que tu sais que ce sont ces gens-là sont partiellement, mais néanmoins en grande partie, responsables de ce qu’il se passe en ce moment, et essaient de te faire croire que tout va bien et que tout ce qui est mal est de la faute de l’autre passé avant lui…

 

 

 

Je ne sais pas où on va, mais ce qui est certain, c'est qu'on y fonce et à toute vitesse.

 

Source image: BFMTV

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0