Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il plane ces temps-ci sur l'Assemblée Nationale un peu comme une ambiance de fin de règne.

 

J'ai suivi ce mardi et ce mercredi les séances de Questions au Gouvernement. Inutile de vous dire que les échanges ont été relativement vifs et que bon nombre de Ministres, dans les réponses qu'ils ont fait aux Députés de l'opposition, sont passés à deux doigts de laisser exploser leur colère.

 

 

La réalité est simple: le Gouvernement n'en peu déjà plus.

La situation n'allait déjà pas très bien avant le scandale Cahuzac, mais celui-ci n'a fait que dégrader encore un peu plus l'ambiance qu'il règne au Palais Bourbon et dans les Ministères!

 

 

Quelques heures avant la séance de QAG de mercredi, j'ai suivi avec grande attention l'intervention du Président de la République, qui communiquait sur ses mesures de lutte pour la moralisation de la vie publique/politique.

 

Je n'en discuterai pas du fond parce que vous verrez de vous-même avec le temps que soit il ne pourra pas mettre en oeuvre ce qu'il a annoncé, soit il y est de toutes façons déjà contraint par Bruxelles, soit il le fera mais à minima.
S'il est un détail qui reste néanmoins certain dans toute cette opération de communication et cet enfumage à outrance des français, c'est qu'en aucun cas les propositions avancées par le Chef de l'Etat empêcheront que se reproduisent un nouveau scandale du type "Cahuzac".

 

 

 

En écoutant et en observant attentivement François Hollande ce mercredi, je l'ai trouvé usé, fatigué, exaspéré, désabusé, dépassé, démoralisé, et j'en oublie...

Où est passée la hargne du candidat Hollande qui gesticulait à la Mitterrand attablé à son pupitre?


La réalité est désormais toute autre!

Le Chef de l'Etat est sans cesse rattrapé par l'actualité, les scandales et les cuacs. Il n'arrive plus à imposer ses propres thèmes et ses rares interventions médias se font généralement lorsque la France est face à une problématique sérieuse et que le gouvernement est directement concerné.

Voilà maintenant près de dix jours que le Président Hollande a sérieusement perdu de sa forme. Terminées les petites blagues, les grands sourires, les pirouettes aux questions des journalistes: l'heure est grave... A-t-il enfin pris la pleine mesure de ce qu'impliquait sa fonction? Il serait temps...

 

 

La vérité c'est que François Hollande n'a rien annoncé mercredi.
Ce qu'il a dit à cet instant c'est ce qu'il avait déjà promis un an auparavant lorsqu'il était le candidat du PS à la Présidentielle. En 12 mois il n'a pas trouvé le temps de mettre en place ce qu'il nous promettait: 12 mois de perdus! Au mieux la France stagne, au pire elle recule!

Maintenant que j'y pense... Le problème n'a d'ailleurs jamais été l'absence de déclaration de patrimoine des élus et des membres du Gouvernement, mais l'absence d'organismes indépendants de contrôles...


 

Puis soyons sérieux...
La dernière fois qu'un mec nous avait promis qu'il s'engageait à lutter contre la fraude fiscale, il a fini par se faire rattrapé par son compte planqué en Suisse, à Singapour ou que sais-je! J'ai 32 ans et ça fait 32 ans que j'entends parler de moralisation de la vie politique. Ca fait 32 ans que j'entends le PS donner des leçons de morale aux autres, mais ça fait aussi 32 ans qu'à chaque fois que sort un gros scandale impliquant un Ministre important du Gouvernement, cela se fait sous la gauche! Cela fait 32 ans qu'on fait tout pour que ces choses n'arrivent plus et cela fait 32 ans qu'elles se reproduisent...

 


Parler de ces problèmes qui sont de l'ordre de la morale publique évite de traiter les vrais problème: mauvais choix politiques, austérité, croissance en berne, chômage en pleine explosion, baisse historique du pouvoir d'achat et j'en passe...

Puis soyons lucide...

La dernière fois que François Hollande avait déployé une telle énergie pour nous convaincre qu'il allait agir, c'est lorsqu'il nous promettait qu'il allait faire plier Angela Merkel sur le TSCG, ou qu'il allait faire plier les chinois sur leur monnaie...

Redevenons sérieux 5 minutes...

 

 

 

Jean-Marc Ayrault n'est bien sûr pas en reste.

On en dira ce qu'on veut, mais il n'est pas fait pour le métier; le costume de Premier Ministre est bien trop large pour lui... Je ne mets pas en doute ses compétences de Maire de Nantes, mais qu'il y retourne et qu'il laisse faire à son poste actuel quelqu'un qui a pris la pleine mesure de ce dont la France a vraiment besoin et que les français attendent!

 


Déguiser un âne en cheval de course est une ruse qui ne saurait tromper les français bien longtemps. (expression imagée)

 


Le Premier Ministre apparaît tout aussi blasé que le Chef de l'Etat à chacune de ses interventions; c'est à se demander s'il croit encore en ce qu'il dit!

Ses déclarations à l'Assemblée Nationale sont maladroites, n'apportent rien, ne font rien avancer et lui permettent à peine d'essayer de se consolider une pseudo crédibilité auprès d'une majorité qui de toute évidence le lâche chaque jour un peu plus. Avoir été un Chef de Groupe à l'Assermblée Nationale ne signifie en rien que vous soyez capables d'assumer des fonctions plus importantes: Jean-Marc Ayrault en est un parfait exemple! 

 

 


Arrêtons ces comportements sectaires et ces politiques clientélistes d'une gauche un peu arrivée là par hasard!

Sortons ces gens qui n'étaient pas prêt à assumer la lourde responsabilité que les français leur ont confié, par défaut! Sortons ces gens qui n'avaient très certainement pas pris la pleine mesure de la situation économique réelle de la France au terme de 4 années de crise, alors que l'un de leur membre était à la tête de la Commission des Finances de l'Assemblée et un autre à la tête de la Cour des Comptes!

 

Et par pitié, arrêtons les rhétoriques populo-démago à deux balles du genre "En 10 mois ce Gouvernement a fait plus que la droite en 10 ans" parce que si c'était vrai, nous n'en serions pas à 1 000 chômeurs par jour et la France ne serait pas en train de sombrer!

 

 

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0