Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce prénom et ce nom sont ceux de ce jeune garçon de 18 ans tombé mercredi soir sous les coups de quelqu’un dont ne sait pour l’heure que peu de choses. La France entière a appris sa mort hier.

 

 

J’ai, probablement comme beaucoup de monde, été choqué par ce drame surgi en plein Paris, à une heure d’affluence dans un quartier très fréquenté d’ordinaire et encore plus aux heures de pointe.

 

 

Pour vous rappeler très rapidement les faits, des membres d’un groupuscule d’extrême gauche dit « antifasciste » auquel appartient Clément Méric assiste à une vente privée. Un groupe de skinheads arrive. C’est l’altercation dans la salle, qui se prolonge à l’extérieur.

Un coup est porté à Clément Méric et sa tête heurte violemment quelque chose, mais les avis diverges. Il s’effondre, saigne et convulse.

La suite on la connaît tous.

 

 

Je ne souhaite pas aujourd’hui prendre parti, faire le jeu de l’un ou de l’autre, donner un avis ou condamner qui que ce soit. La seule chose que je condamne, c’est la mort d’un gamin qui avait sans doute toute une vie devant lui pour s’accomplir.

 

Antifa-Clement-Meric.jpg 

 

Cette forme de "neutralité" est assez simple à comprendre.

Les « antifa » ne sont pas, à ma connaissance, réputés pour être des enfants de coeur, tout comme ne le sont pas non plus les skinheads. Pas tous certes, mais l’altercation de l’autre soir ne fait qu'accréditer les thèses qui circulent dans l'opinion sur ces groupes.


Faites-vous-en vous-même votre idée en allant voir leurs photos sur leur page Facebook.


Arrêtons l'angélisme absurde et circonstancié et attendons d'en savoir un peu plus.

Ne perdons pas vu que cette histoire trouve son origine dans la rencontre entre activistes radicaux réputés pour ne pas être des tendres entre eux et habitués à en venir aux mains.

Comment ça s'est passé, qui a commencé, d'où c'est parti, nous ne le savons pas et déjà de multiples versions se contredisent. En fait les représentants de ces deux groupuscules ne sont plus dans l'explication des faits ou la recherche de la vérité. Ils sont déjà passé à un stade supérieur, celui de la bataille de l'opinion. Chacun défend son image, ses intérêts. Un coup de com' formidable pour eux.

 

 

Je condamne toute la récupération que font de cette affaire bon nombre de politiciens.

Je comprends bien que ce qui marque l'opinion quand se produisent ce type de faits divers c'est ce qu'il se dit, dans l'émotion, dès les premiers instants qui suivent l'annonce des faits mais cette stratégie est inacceptable et indécente! 

Pour l’heure nous ne savons rien, pas grand chose ou très peu de ce qu’il s’est passé.

Certains évoquent la dissolution du groupuscule d'extrême droite. A ça je leur réponds comment et pourquoi ne pas appliquer cette disposition à l'intégralité des groupuscules mis en cause? Je ne crois pas qu'il y ait d'un côté un méchant, celui des skinheads, et de l'autre un gentil, c'est à dire une milice qui se fait Justice elle-même dans la rue, les antifas.

 

 

S'agit-il d'un règlement de comptes, d'une agression qui a mal tourné ou tout simplement de jeunes gens qui ayant été provoqué ont répondu et dans la bousculade la situation a mal tourné?


 

La seule chose à retenir, c’est qu’un gamin de 18 piges ne s'en est pas sorti, simplement parce qu’il était aveuglé par ses convictions, parce qu'à un moment il s'est fait retourner le cerveau, comme c'est si facile de le faire à quelqu'un de cet âge là. Que les agresseurs et les agressés soient de gauche ou de droite n’est pas le problème. Ce qui me dérange, ce sont leurs méthodes, leurs habitudes et ce recours facile et gratuit à la violence.

Aujourd'hui ils laissent une famille et des parents dans la douleur, dont personne ne peut en mesurer l'intensité ou même tout simplement de le comprendre.

 

 

Pour info, sachez juste qu'un étudiant de l'ENSAM Paris est mort sous les coups pour une simple histoire de clope. Ni indignation des politiques, ni manifestation, ni soutiens...

 

 

Source image: cafephilodedroite.blogspot.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0