Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une fois n'est pas coutume!

 

 

Je vous invite aujourd'hui à cliquer sur un lien, sans être obligé d'y laisser vos coordonnées, pour protester contre l'intention manifeste du Premier Ministre de mettre entre parenthèse le projet de TGV Rhin-Rhône. Vous comme moi savons tous pertinemment ce que cela veut dire... Un projet que l'on remet à plus tard, espérant qu'entre temps plus personne ne s'en souviendra pour ensuite mieux le faire passer à la trappe et c'est ainsi une région entière (de droite) qui ne bénéficiera par des avantages de la reprise économique !

 

 

L'Alsace terre de droite et capitale Européenne avec son Parlement à Strasbourg ne peut se passer d'une ligne TGV pour une région située en plein coeur de l'Europe, qui plus est à deux pas de la Suisse et de l'Allemagne!

 

 

Ci-joint les explications, logiques, que le Gouvernement de gauche s'entête à ne pas vouloir écouter... Une preuve de plus du sectarisme de l'actuelle majorité qui ne souhaite pas faire profiter une région de droite de l'opportunité économique que représente la construction et l'exploitation d'une ligne à grande vitesse.

 

Pour soutenir l'action, un simple clic suffit! C'est par ici!

 

 

Fin 2011, la branche Est de la LGV Rhin-Rhône a été mise en service entre Villers-les-Pots en Côte d’Or et Petit-Croix dans le Territoire de Belfort. Or, aujourd’hui encore, le TGV Rhin-Rhône roule à vitesse ralentie lorsqu’il franchit les portes de l’Alsace. Il est urgent d’achever les travaux pour permettre au TGV Rhin-Rhône de rouler à 320 km/h sur près de 200 km entre Dijon et Mulhouse. C’est vital pour l’emploi et l’avenir de nos territoires.


Aujourd’hui les études sont terminées, les acquisitions foncières sont faites, le tracé est arrêté et les partenaires et l’Europe sont prêts à participer au financement… pourtant le démarrage du chantier est en suspens. La Commission 21, missionnée par le Ministère des transports pour réviser le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT), doit rendre ce mois-ci un rapport sur lequel le Gouvernement s’appuyera pour échelonner les projets à l’échelle nationale et prioriser ceux déjà engagés.

C’est dans ce contexte que Charles Buttner, Président du Conseil Général du Haut-Rhin,  engagé de longue date avec les partenaires de la LGV Rhin-Rhône, lance une campagne de mobilisation pour l’achèvement des travaux de la branche Est. Il tient à rappeler que la phase 2 n’est nullement un nouveau projet mais bien l’achèvement d’une ligne : 140 km sont déjà en service, 35 km restent à réaliser sur le territoire haut-rhinois, entre Petit-Croix/Belfort et Lutterbach/Mulhouse.

 

La phase 2 ne peut être remise en cause

Charles Buttner rappelle combien l’achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône et donc, le démarrage urgent de sa phase 2, est indispensable au développement futur et à la prospérité des territoires : « il en va de la compétitivité et de l’attractivité de nos entreprises, il en va de nos emplois ». Il insiste aussi sur d’autres points forts :

  • un gain de temps de 26 minutes sur l’axe nord/sud (Francfort-Marseille) et de 9 minutes sur l’axe est/ouest (Zürich-Paris), soit au total 35 minutes. Corrélées aux millions de passagers (10 millions en 2012 sur la LGV Rhin-Rhône) ce sont en réalité des millions d’heures de gagnées et injectées dans l’économie du territoire.
  • la vocation transfrontalière et européenne de cette branche de la LGV Rhin-Rhône, véritable maillon entre les corridors du nord et du sud de l’Europe qui doit permettre les échanges dans tous les domaines tout en libérant la voie classique entre Mulhouse et Belfort pour la circulation régionale et le renforcement de l’offre TER.
  • l’enjeu environnemental d’un moyen de transport non polluant qui constitue pour des millions de voyageurs une véritable alternative à l’avion et à la voiture.
  • la démocratisation de l’offre TGV grâce à la halte de Lutterbach qui permettra l’arrêt des TGV lowcost.

Grâce à la mobilisation de tous les partenaires et de l’Europe, la participation de l’Etat pourrait s’élever à 200 millions d’euros sur un montant total de 850 millions d’euros. « Par sa dimension stratégique et ses nombreux atouts, l’investissement de l’Etat sur le TGV Rhin-Rhône doit être priorisé parmi les autres projets programmés ailleurs en France » ajoute Charles Buttner.

Nos vaches voient passer le TGV Rhin-Rhône au ralenti depuis trop longtemps !

Volontairement décalée afin de toucher et sensibiliser un public le plus large possible, la campagne de mobilisation s’inscrit résolument dans la proximité.

L’objectif central de la campagne de mobilisation est de recueillir un maximum de signatures afin de manifester auprès du Gouvernement l’intérêt de la population pour l’achèvement des travaux.

Cette collecte de signatures se fera principalement via :

  • des actions sur le terrain
  • un site internet, qui est d’ores et déjà ouvert : www.vachementurgent.com
  • un dépliant de mobilisation, édité à 200 000 exemplaires, avec un coupon « signature » détachable à renvoyer gratuitement (sous forme de carte T). Il sera diffusé dans tout le Haut-Rhin, en encartage dans la presse ainsi qu’en main à main dans les lieux publics et à l’occasion d’événementiels organisés devant les gares et les grands centres commerciaux.

De la Bourgogne à l’Alsace en passant par la Franche-Comté, les vaches font partie des paysages traversés par la LGV Rhin-Rhône. Cet animal familier possède un vrai capital sympathie. Fédérateur, il incarne à la fois l’authenticité et la modernité par son aspect graphique et son code couleur, le noir et le blanc, très facilement identifiable. Aussi, c’est tout naturellement que la vache est appelée à porter les messages de la campagne de communication : Vite ! Un TGV à 320 km/h ; Vite ! Finissons les travaux du TGV ; Vite ! Mobilisons-nous ; Vite ! Le TGV pour créer des emplois… bref, c’est « vachement urgent ».

 

vachement-urgent-TGV-Rhin-Rhone-petition.jpg

 

D'autres infos par et sinon pour soutenir le projet sans être obligé(e) d'y laisser votre nom et vos coordonnées en un simple clic c'est par et les argumentaires pour en parler autour de vous c'est par ici !

 

 

Merci à vous!

Tag(s) : #National et International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :