Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enième version du Ministère de la Justice hier au sujet des écoutes téléphoniques dont ont fait l’objet Nicolas Sarkozy et son avocat, Maître Herzog.

 

 

Le 10 mars dernier sur TF1 Christiane Taubira affirmait avoir été mise eu courant de l’existence de ces écoutes téléphoniques le jour de la révélation de leur existence par le quotidien Le Monde, le 7 mars dernier.

Le lendemain sur France 2, le Premier Ministre contredit sa Ministre en affirmant qu’elle était informée de l’existence de ces écoutes dès la fin février.

Le surlendemain, en conférence de presse, la Garde des Seaux agite devant les caméras des documents qui auraient dû prouver qu’elle dit vrai… Sauf que Christine Taubira sous-estimait la qualité de la résolution des images prises par les journalistes car en réalité… Les documents qu’elle agitait contredisaient en tous points ce qu’elle était en train d’affirmer !

 

 

Ouch ! Pas de bol ! Captée en flagrant délit de mensonge !

Nouveau rebondissement dans cette affaire hier.

 

 

Itélé nous apprend que la directrice de Cabinet de Christiane Taubira était au courant de l’existence de ces écoutes depuis le 26 février dernier mais n’avait visiblement pas jugé utile de faire remonter l’information à la Garde des Seaux, avec laquelle elle doit probablement passer une très grande partie de ses journées.

 

 

Question : comment quelqu’un qui aurait commis une telle faute, révélée à 10 jours d’échéances électorales cruciales pour la majorité, n’est à ce jour toujours pas limogée ? Il s’agit là, avec l’affaire Cahuzac, de l’un des pires scandales qu’ait eu à affronter cette majorité depuis son arrivée aux affaires en mai 2012 !

 

Christiane-Taubira.JPG

 

L’histoire raconte que la Garde des Seaux n’aurait été informée de l’existence de cette note d’information, détenue par sa dircab depuis 15 jours, que le 11 mars dernier… Impensable compte tenu du fait qu’une dircab et sa Ministre passent des journées complètes l’une avec l’autre.

 

 

Des juges placent sur écoute un ex-Président de la République ainsi qu’un Magistrat et le bras droit de la Ministre de la Justice ne semble pas juger utile d’informer Christiane Taubira du contenu de ces écoutes, alors qu’il s’est pourtant ouvert entre temps une information judiciaire qui par ailleurs avait fait grand bruit ?

 

 

Ça ne tient juste pas du tout la route… Un tel défaut de communication au sien d’un même Ministère entre la Ministre et sa dircab est juste inconcevable… Ou alors c’est qu’elles sont vraiment très……….

 

 

Soit la directrice de Cabinet est réellement étourdie et dans ce cas-là il faut la virer sans plus attendre, soit la Ministre de la Justice se fiche éperdument qu’ait été ouverte une information judiciaire qui concerne un ex-Président de la République, et dans ce cas-là je me pose des questions sur ses compétences à ce poste, soit la majorité est en train de nous concocter un vaste mensonge pour tenter de se sortir d’une affaire dans laquelle elle est en train de s’enliser, sans se soucier au passage du fait que sa stratégie laisse à penser qu’elle prend les français pour des imbéciles…

 

 

Chacun choisira son option.

Mon choix est fait.

 

 

Source image: LePoint.fr

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0