Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La question est actuellement dans l’esprit de nombreux français qui majoritairement (64%), sont opposés à ce que notre pays s’engage dans une guerre contre la Syrie.

 

 

Pour ma part il m’aura fallu plusieurs jours avant de me faire un avis sur la question.

 

 

Bien évidemment, il est inconcevable de laisser un dirigeant s’en prendre à son peuple en toute impunité. Est-ce pour autant que nous devons donner raison à ceux qui nous disent à tout bout de champs : « La responsabilité de la communauté internationale, c'est de ne pas détourner le regard » ?

Assurément non.

Si effectivement la volonté réelle de ceux qui désirent engager une action française en Syrie est liée au fait qu’ils souhaitent venir en aide au peuple syrien, pourquoi ne sont-ils pas intervenus plus tôt, alors que cela fait plusieurs années que les forces rebelles et le régime syrien s’affrontent ?

Jouer sur un pseudo sentiment de culpabilité pour faire passer ses idées est aussi simple que facile. C’est de cette manière-là d’ailleurs que la gauche a toujours convaincu ; et pour quel résultat ?

 

 

Il y a aussi ce rapport des services de renseignement dévoilé lundi dernier.

Il y est effectivement dit que le Gouvernement syrien dispose d’armes chimiques et que des civiles ont bien été tués par des armes chimiques ; une seule analyse de faits et en aucun cas un document permettant de prouver la culpabilité d’un camp comme de l’autre. Une simple constatation de ce qu’est la situation.

Une preuve à priori plutôt légère qui tendrait difficilement à prouver la culpabilité de Bachar El-Assad dans l’utilisation de gaz sarin.

 

 

J’en appelle de fait à votre mémoire.

 

Syrie.jpg

 

Georges Bush, fils, prétendait aussi détenir les preuves que l’Irak détenait des armes de destructions massives. Il s’est servi de ce prétexte pour envahir l’Irak, renverser Saddam Hussein, instaurer un semblent de démocratie (qui ne fonctionne pas), tout en profitant des largesses liées à la richesse des sous-sols du pays.

 

 

Là où nous sommes susceptibles de faire des parallèles entre le cas de la Syrie et celui de l’Irak, c’est sur les richesses naturelles des sols dans cette zone du globe. En effet, le sarin n’est pas le seul gaz qui concerne la Syrie. Je n’en dirai pas plus, mais je vous invite à prendre connaissance de cet article publié sur « L’Express – L’Expansion » qui en quelques mots résume très bien l’idée que je souhaite faire passer.

De fait, l'idée d'engager une guerre en Syrie pour rendre service au Qatar tout en renvoyant au passage l'ascenseur à l'Arabie Saoudite me semble parfaitement plausible...

 

 

C’est du fait de l’existence de ces nombreux éléments que je me refuse à cautionner toute intervention en Syrie.

 

 

Soyons lucide ; prétexter d'intervenir en Syrie juste pour faire comprendre à Bachar El-Assad qu’il ne doit pas utiliser d’armes chimiques contre son peuple ne tient pas la route. Il n’est pas impossible que la France cherche là-bas à y reproduire exactement ce qu’il s’est passé en Tunisie, en Lybie et en Egypte.
Aujourd’hui on voit parfaitement quel en a d'ailleurs été le résultat.

 

 

 

Puis combattre les islamistes au Mali qui menacent les intérêts français pour leur venir en aide en Syrie pour favoriser nos intérêts, c'est de l'hypocrisie sans nom.
Si effectivement l’intention de la majorité est de venir en aide à un peuple en danger, il y a des milliers de SDF et de familles en difficultés en France qui ont besoin d’assistance.
Si la véritable intention du Gouvernement est de rétablir l’ordre en Syrie, qu’il commence déjà par le faire chez lui, à Marseille, avant de chercher à grappiller quelques points de popularités sur le malheur des autres !

 


 

Retrouvez dès aujourd'hui mon édito de droite sur le site d'information Mediavox

 

 

Source image: LeMonde.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0