Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défaire ce qui avait été fait par l’ancienne majorité pour refaire quasiment la même chose que ce qu’avait imaginé le gouvernement précédent est, à peu de choses près, la toute nouvelle lubie du Parti Socialiste français depuis l’élection présidentielle du 6 mai dernier !

 


Ce qui lui était inenvisageable, injuste, intolérable et inacceptable il y a moins d’un an est maintenant tout à fait logique et on ne peut plus normal ; les français découvrent médusés l’indignation sélective à géométrie variable du PS !

Hypocrisie résultant d’un simple jeu de rôle ou véritable mais inacceptable état d’ignorance de ceux qui incarnaient il y a 10 mois à peine l’opposition politique ?

Difficile d’éluder bien longtemps cette question qui tôt ou tard devra trouver une réponse.

 


Face aux perspectives économiques désastreuses qui se profilent pour les deux années à venir, il semblerait que le Gouvernement étudie actuellement la possibilité d’instaurer de nouvelles taxes qui, comme vous le savez, viendront encore une fois porter lourdement préjudice au pouvoir d’achat des français.

 

 

 

« TVA Sarkozy », non, « Taxes Hollande » oui !
Nicolas Sarkozy avait prévu d’augmenter uniquement le taux normal de la TVA, en le passant de 19,6 à 21,6%, mais sans toucher aux taux réduits à 7 et 5,5% ; décision à l’époque aussi injuste qu’inacceptable pour le PS.

Grâce à François Hollande, au 1er février 2014 le taux normal de TVA va passer de 19,6 à 20%, le taux réduit dans la restauration et le bâtiment passera de 7 à 10%, tandis que le taux à 5,5% appliqué notamment sur l’alimentation, passera à 5%. Jean-Marc Ayrault présente cela comme une mesure de « justice sociale » ; mais est-elle réellement juste ou n’est-elle que pure esbroufe ?

Abaisser les prix de l’alimentaire de 0,5% représente pour un panier à 50 €/semaine, l’impressionnante économie de 13 €/an…

Qu’allez-vous donc bien pouvoir faire de toute cette fortune ? Probablement pas grand-chose au vu de ce que l’on vous prépare…

 

 

 

Bloquer les prix des prix des carburants pour mieux les augmenter ensuite
On vous promettait en avril dernier un blocage des prix des carburants au lendemain de l’élection présidentielle. Il aura finalement fallu attendre la fin des traditionnels grands chassés croisés des mois de juillet et d’août, pour que la mesure soit enfin appliquée, avant de disparaître 3 mois plus tard. Il est fort probable que les taxes du diesel soient progressivement indexées sur celles de l’essence, faisant ainsi augmenter le litre de gasoil de25 cts € environ, ce qui pour un plein de 60 litres, fait une plus-value de 15 €.

 

 

 

Quand y en a plus… Y en a encore !
Vous pensiez que François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne pouvaient pas vous ponctionner plus qu’ils ne le font déjà : vous vous êtes lourdement trompés !

Il reste encore un certain nombre de pistes de réflexions sur lesquelles le gouvernement plancherait mais n’aurait pas encore officiellement tranché : indexation d’une partie du montant de votre taxe d’habitation selon vos revenus, fiscalisation de l’épargne, taxe sur les très hauts revenus, tripatouillages sur l’ISF, taxe sur les données numériques, suppression de la demie-part étudiant, et j’en passe !

 

 

 

Le cas italien Monti
Un peu partout en Europe, Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Islande et probablement ailleurs, les gouvernements ont eu le courage politique, lorsque cela s’imposait, de prendre un certain nombre de mesures impopulaires, au risque de compromettre leurs chances de se faire réélir.

Le dernier en date à en avoir d’ailleurs fait les frais, est l’ex Chef du Gouvernement Italien, Mario Monti. En son temps l’homme avait choisi, pour la stabilité de son pays, de réduire de manière drastique la dépense publique, sans assommer le peuple italien de nouveaux impôts à caractère confiscatoire. François Hollande ne s’était d’ailleurs pas gêné pour le féliciter.

 

 

 

Le manque de courage du gouvernement socialo-écologiste français
Actuellement l’exécutif socialiste français ne dispose d’aucune personnalité politique courageuse.

Bien trop préoccupé par ce besoin narcissique de soigner son image, cumulé à son envie de survivre qui se traduit depuis 9 mois par la recherche de la fidélisation de son socle électoral, le PS semble avoir totalement perdu de vue les préoccupations quotidiennes des français…

Entre marquer son nom dans l’histoire et tout mettre en œuvre pour éviter à son pays de sombrer, ils semblent être nombreux à avoir choisi !

 

Taxe sarkozy hollande TVA compétitivité TVA sociale PS UM

Source image: Mediavox.fr

 

 

 

Pour insérer cet article sur votre page Facebook:

- cliquer sur l'onglet gris "Plus"

- cliquer sur "Lien"

- copiez et collez le lien "Adresse simplifiée de la page" sur Facebook

Celui-ci devrait s'afficher correctement sur le réseau social

Tag(s) : #Citations et reprises médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :