Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charte de déontologie des membres du Gouvernement

(publiée et consultable depuis le 17 mai 2012 sur le site de l’Elysée)

« Le bon fonctionnement d’une démocratie passe par l’existence d’un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. Cette confiance ne se confond pas avec la légitimité donnée, directement ou indirectement, par le suffrage universel. (…) Elle se construit jour après jour, au vu de l’action du gouvernement et de l’image donnée par ceux qui en sont membres. Un manquement isolé peut, à lui seul, suffire à l’entamer durablement.

 

C’est afin d’aider à la construction et à la préservation de ce lien de confiance qu’il a paru utile de rassembler, sous la forme d’une « charte de déontologie », quelques principes simples qui doivent guider le comportement des membres du gouvernement. »

 

 

 

Et c’est au chapitre 5 que se trouve cette formidable pépite :


Intégrité et exemplarité:

« Les moyens mis à la disposition des ministres sont réservés à l’accomplissement de leur mission. Seules les dépenses directement liées à l’exercice des fonctions sont prises en charge par l’Etat.

Les membres du gouvernement disposant d’un logement de fonction déclarent l’avantage en nature correspondant.

Les membres du gouvernement privilégient le train pour les déplacements d’une durée inférieure à trois heures.

Sauf contrainte particulière justifiant une escorte motocycliste, leurs déplacements en automobile se font dans la discrétion et le respect des règles du code de la route. »

 

Jean-Marc-Ayrault-avion.jpg 

 

Où je veux en venir ?

C’est très simple et plutôt que de vous l’expliquer par moi-même, je vous propose la lecture de cet article de l’hebdomadaire Le Point :

«  Pour l'équipe de Jean-Marc Ayrault, c'est entendu : s'il prend l'avion, comme vendredi dernier pour se rendre à Cluny, en Saône-et-Loire, lors d'un déplacement sur les rythmes scolaires, c'était pour être de retour à Paris avant 17 heures, pour un autre rendez-vous. Et ce, même si un TGV, au départ à 14 h 46 de la gare du Creusot, à quelques dizaines de kilomètres de là, aurait pu le ramener à bon port dès 16 h 07, gare de Lyon. Tarif ? Comptez environ 8 000 euros l'heure en avion, soit la durée de l'aller-retour. En train, c'est un peu plus de 200 euros en 1re classe, et sans carte de réduction.

(…)

Trois heures, c'est aussi le temps du trajet Paris/Saint-Étienne, réalisé là encore par les airs, le 4 novembre, pour une sortie sur le thème de l'emploi »

 

 

C’est une bien curieuse conception qu’à notre Premier Ministre de l’intégrité et de l’exemplarité.

 

 

A quoi ça sert de se servir de valeurs pour en faire un argument de campagne si ce n’est au final pour en arriver à  ce résultat ? Voilà comment cette majorité consolide chaque jour un peu plus le lit de l’extrême droite en France.

 

A croire qu'elle estime que les règles qu'elle impose aux autres ne sont valables que pour les autres...

 

 

Source image: reveil-fm.com

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0