Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour qui est-ce réellement une surprise ?

En l’espace d’un an, les mesures imposées par François Hollande à son Chef de Gouvernement ont fait chavirer la France. Seconde économie Européenne juste derrière l’Allemagne, notre pays est sur le point de décrocher. Economie au point mort, chômage en pleine explosion, dérapages du déficit public, absence de réformes structurelles, disparition du pacte de croissance du traité « Merkozy », disparition du « Pacte de compétitivité », accord sur la flexi-sécurité arraché au forceps, effondrement historique du pouvoir d’achat, hausses des impôts, hausses du taux de prélèvements obligatoires, dérapages des dépenses des collectivités locales et la liste est encore bien longue…

 

 

 

En l’espace de 12 mois, la politique à la petite semaine du Chef de l’Etat aura fini par faire sombrer l’un des derniers piliers Européens et l’une des désormais ex-vieille force de la zone €uro…

Ils ont tout pourri, tout fait rater : on est en train de se crasher. Nous coulons et même après nous avoir fait toucher le fond, ils continuent de creuser notre tombe à des profondeurs abyssales !

 

 

 

Les français paieront longtemps le prix de cette mascarade, ces non-mesures, cette discrimination au quotidien à l’égard de ceux qui travaillent et de ceux qui entreprennent, cette politique du bouc-émissaire et cet amateurisme flagrant de bon nombre de fonctionnaires qui n’ont comme seule connaissance en matière de politique économique que les ragots entendus devant la machine à café lorsqu’ils prenaient leur pause du temps où ils bossaient dans l’administration

 

 

 

Manuel Valls, Pierre Moscocivi et encore bon nombre de nos fins inaptocrates champions dans la catégorie des « médicorates professionnels » prétendent qu’ils ont fait en un an plus que ce qu’a fait le gouvernement précédent en 5 ans. Quand on en arrive à ce genre de finalités, attestées par un institut de statistique nationale, on devrait éviter de trop la ramener : y a franchement pas de quoi en être fier ! Faire pour faire et dire qu’on a fait est une chose mais faire les choses de manière intelligente, utile et réfléchie en est une autre ! Nuance avec laquelle certains semblent avoir beaucoup de mal à composer.

 

 

 

Récession

Second trimestre consécutif de recul du PIB, ou autrement dit, entrée fracassante mais néanmoins prévisible de la France en récession. Évènement bien évidemment historique qui n’était plus arrivé depuis la période allant du 2nd trimestre 2008 au 1er trimestre 2009, période durant laquelle la France est entrée de plein fouet dans la crise.

La production est au point mort, la consommation des ménages recule, les dépenses d’investissements chutent et les exportations baissent.

François Hollande va probablement nous dire demain dans son interview Présidentielle qu’il a trouvé un pays en mauvais état en arrivant, qu’il s’attache à redresser depuis le début de son mandat. Mais s’il est un élément qu’il n’aura pas pris en compte, c’est cette petite phrase de Jérôme Cahuzac qui à elle seule balaie tous les argumentaires fallacieuses de la gauche et ses traditionnels tendances à se défausser sur la droite :

« C'est moins grave de mentir pendant quinze secondes devant 577 députés que de mentir depuis un an sur l'état de la France, comme le fait François Hollande…! »

 

 

 

Pouvoir d’achat

Là encore, la baisse est historique et catastrophique pour les français : -0,9% en 2012. Du jamais vu depuis 1984, époque à laquelle celui-ci avait déjà chuté sous un gouvernement PS de 1,1%...

La cause principale de cette casse du pouvoir d’achat est la hausse d’impôts à hauteur de 10% en 2012 pour soit disant tenir un objectif que l’on sait aujourd’hui inatteignable de 3% du déficit public fin 2013.

Le vendredi 6 juillet 2012, soit à peine 2 mois après l’élection de François Hollande, je vous mettais en garde ici même sur ce blog sur les risques de casse de votre pouvoir d’achat liés à la politique de François Hollande.

Le jeudi 28 mars 2013 je vous commentais ici même les chiffres du pouvoir d’achat sur le 4ème trimestre de l’année 2012, là encore très mauvais. L’INSEE expliquait à cette époque que la casse historique de votre pouvoir d’achat était liée aux politiques de hausses d’impôts, de fiscalisation des heures supplémentaires et j’en passe, décidées et imposées aveuglément par cette majorité.

Exactement ce contre quoi je vous mettais en garde huit mois auparavant…

 

 

 

Autres mauvais chiffres !

Hausse des prix des denrées alimentaires

La casse du pouvoir d’achat des français n’est pas uniquement liée aux impôts puisqu’en l’espace de 12 mois, les prix alimentaires ont augmenté de… 1,7% !!!!!! Avant votre caddie au supermarché du coin vous coûtait 150 €, aujourd’hui il vous coûte 152,55 € alors que vous avez pourtant acheté exactement les mêmes produits. A qui la faute ? Au commerçant qui augmente ses prix ou à celui dont les choix politiques imposent une répercussion à la hausse sur les prix ?

 

Hausse des prix à la consommation

Sur 12 mois, en avril 2013, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7%. Tous les prix ont pourtant baissé : énergie, produits manufacturés, services, télécommunications, mais toutes ces baisses sont effacées par les hausse du tabac et des prix alimentaires.

 

Dérapage de la dette

François Hollande a été élu sur la base d’une dette à 88,7% du PIB en 2012. Finalement celle-ci a augmenté de 4,4 points l’année dernière pour s’établir à 90,2% du PIB.

Tout ce qui ne baisse pas en terme de dette, c’est vous et vous seuls qui allez le payer. Plus la dette augmente, plus vous paierez longtemps. Sans réforme structurelle, aucun retournement de situation n’est possible en l’état actuel des choses.

 

Dérapage du déficit public

François Hollande s’est fait élire sur la base d’un déficit public ramené à 4,5% du PIB en 2012. Celui-ci s’établit finalement à 4,8% du PIB. Promesse non tenue.

 

 

 

Le mot du principal responsable

Pour François Hollande, Président de la République, la situation économique du pays est "grave" mais "moins profonde que celle connue en 2008-2009". Ok... Bon bah vu comme ça tout va bien alors... Il ne faut juste pas oublier qu'en 2008/2009, la Terre entière entrait dans la crise. Aujourd'hui, seule la France et une infime partie de ses pays voisins Européens ont du mal à s'en sortir... Pour tous les autres pays du Monde touchés de plein fouet en 2008 par la crise, l'économie est aujourd'hui repartie... Nous on traîne et on s'enfonce...

Il ne faut pas perdre de vue qu'en 2008/2009 le taux de chômage était inférieur à celui que nous connaissons actuellement et que par ailleurs le pouvoir d'achat n'avait pas été dégradé comme il l'a été depuis 12 mois...

Comparer deux éléments en apparence identiques c'est tout à fait normal, mais les commenter en les ayant observés sous le bon angle demande de savoir faire preuve d'une certaine objectivité dont semble être totalement dépourvue la gauche!

 

 

 

J’ignore ce que l’on va encore essayer de nous faire croire sur ces successions de mauvais résultats et sur ce bilan plus que désastreux pour l’année 2012, mais ce dont nous pouvons être certains, c’est que le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault et la politique décidée par le Chef de l’Etat n’y sont absolument pas étrangers !

Ils évoquent depuis de nombreux mois l’héritage de la droite… Ils feraient mieux de se méfier lorsqu’ils parlent d’héritage parce que j’ai le souvenir d’une Martine Aubry qui avait laissé de nombreux squelettes dans les placards en quittant son Ministère au début des années 2000, après avoir signé la mort de l’industrie française en généralisant les 35heures.

Bref… Comme pourrait le dire Franck Ribéry :

« Croivez moi quand qu’est-ce que je vous dis queque chose ! »

 

Crash-AirFrance-Toronto.jpg

Source image: discussions.flightaware.com

 

Crash du vol 358 Air France, Paris - Toronto, n'ayant fait aucune victime.

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0