Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec la baisse des taux du Livret A, et inévitablement celui du LDD, épargner ne rapportera bientôt plus rien! Certes, un euro dépensé aujourd'hui rapporte plus qu'un euro épargné et dépensé demain, mais est-ce une raison suffisante pour pousser les français à tout claquer?

 

 

Non, je ne le crois pas.

 

 

C'est durant l'un de mes nombreux surfs sur le net que je suis tombé sur cet article fort intéressant du site La revue, intitulé "Huit règles de base pour atténuer le matraquage fiscal de son épargne" et dont je me suis dit qu'il ne serait pas inutile que je vous en fasse part.

 

 

Faites-en ce que vous voulez; je ne vous incite en rien mais lisez-le malgré tout, il pourrait contenir des choses intéressantes qui pourraient éventuellement vous donner des idées.

 

Des impôts et taxes on en paie à longueur d'année... Pourquoi tolérer que l'on taxe une fois de plus les revenus issus de votre travail qui, je le rappelle, ont déjà été taxés?

 

 

1. Connaître son taux marginal d’imposition sur le revenu, y ajouter la CSG (15,5%) afin de déterminer le taux de prélèvement global.

 

2. Conserver des liquidités suffisantes en saturant par priorité toutes les enveloppes défiscalisées (Livret A, LDD). 

 

3. Éviter d’encaisser des revenus sur des placements faiblement rentables pour ne pas basculer dans une tranche supérieure de l’impôt sur le revenu.

 

4. Différer le plus possible l’encaissement de revenus fortement taxés dans l’attente que la fiscalité de l’épargne redevienne plus raisonnable. 

 

5. En attente de rentrées de capitaux, utiliser une ligne de crédit adossée au portefeuille pour éviter de constater des plus-values.

 

6. Privilégier au maximum des enveloppes de détention par capitalisation, quitte à les panacher. • Fonds de placement de capitalisation [Sicav, FCP, et autres fonds capitalisant les revenus, donc ne distribuant pas de dividende]
• PEA (plan d’épargne en actions), pour y détenir des actions européennes en défiscalisant la plus-value et le revenu au-delà de cinq ans; 
• Assurance vie, pour y détenir des avoirs dans une perspective de long terme, avec la             possibilité de pouvoir modifier son profil de risque sans frottement fiscal et de transmettre une partie de son patrimoine en dehors de sa succession.

 

7. Accepter de prendre du risque dans ses placements, pour viser une rentabilité suffisamment élevée permettant de compenser fiscalité et inflation. 

 

8. Donner :  la fiscalité française est parmi les plus généreuses au monde en la matière en permettant de combiner des abattements d’impôts, tant en matière d’ISF que d’impôt sur le revenu. 
• Abattement ISF : 75% des dons à des fondations éligibles avec un maximum de 50.000 euros
• Abattement impôt sur le revenu : 66% des dons à des associations éligibles (éventail très large) dans la limite de 20% du revenu imposable.

 

http://www.lerevenu.com/images/a0f0ce6b6067f806cc77b09296557cd2.jpg

Source image et recommandations: lerevenu.com

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :