Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’évènement est on ne peut plus dramatique et, comme beaucoup de français sans doute, j’ai été profondément choqué vendredi soir en apprenant la terrible nouvelle par une dépêche du Point, concernant ce drame survenu sur une ligne que j’avais jadis emprunté pour me rendre à Tours ou encore à Limoges.

 

 

 

Il n’existe pas de mots assez forts pour réconforter les familles actuellement endeuillées et aucun d’entre eux ne remplacera le vide laissé par la disparition d’un être cher.

 

 

 

Pour l’heure, l’instant est encore au recueillement, mais il est malgré tout un certain nombre de points sur lesquels les enquêtes à venir devront faire toute la lumière.

Loin de moi l’intention d’accuser qui que ce soit ou de faire une quelconque récupération sur cette horreur qui vient de se produire, mais je crois qu’elle est, bien malgré elle, l’occasion de mettre sur la table des sujets qui ont longtemps été éludés par les autorités locales, les politiques et tous ceux qui sont concernés de près ou de loin.

 

 

 

La SNCF, le STIF et les transports en commun franciliens

Voilà plusieurs décennies que les « usagers », c’est-à-dire les clients de ces services publics, sont les otages de guéguerres politiciennes qui opposent systématiquement gauche et droite. A titre personnel je m’en fiche bien mal de savoir à qui incombe la responsabilité d’un tel état de délabrement des infrastructures ferroviaires régionales. Ce que je souhaite, d’une part pour mon confort personnel ainsi que pour ma sécurité et celle des millions de clients qui empruntent chaque année des transports que leurs impôts financent, c’est que l’on mette définitivement fin à ces querelles sans intérêt et que l’attention des décideurs se placent désormais non pas sur des intérêts  partisans, mais sur ceux des usagers condamnés à utiliser quotidiennement des bétaillères puantes et délabrées, pour aller bosser.

 

 

 

Les racailles et autres dépouilleurs dénués de toute morale

En évoquant ce drame je ne peux bien évidemment pas éluder la question des pilleurs et du caillassage des services de secours. En toute honnêteté, les mots me manquent, mais je suis profondément indigné. Ces chiens ne méritent aucun respect. Comme le dit si bien le chanteur d’extrême gauche Damien Saez, « J’irai pisser sur vos tombes ».

Concernant ceux qui s’indigent que l’on puisse dénoncer les agissements de ces charognards ou de ces racailles, appelez-les comme vous voulez : je vous emmerde.

Pour les autorités, je trouve condamnable que vous cherchiez à minimiser ce qu'il s'est passé alors que des journalistes présents sur place du début à la fin des interventions ont recueilli différents témoignages concordants.

 

 

 

Les chaînes d’information

Comme beaucoup d’entre vous, je me suis « précipité » sur les chaînes d’informations en direct pour suivre le déroulement des évènements ; BFM TV en l’occurrence. C’est Ruth Elkrief qui tenait l'antenne. A ses côtés, un type dont j’ignore le nom et m’en contrefiche éperdument, jugeait bon de préciser que des amputations pouvaient avoir lieu sur place, comme ce fut le cas lors des attentats du RER à Paris en 1995. La journaliste, présentatrice, commentatrice a également cru bon de parler de corps déchiquetés…

Que demander de plus à quelqu’un qui ne sait de toutes façons rien faire d’autre qu’inviter toutes les semaines  Geoffroy Didier et Guillaume Peltier qui, je vous le rappelle, ne représentent pas les 73% de militants de droite qui n’ont pas voté pour eux.

Ruth Elkrief est restée fidèle à elle même : décevante.

 

Bretigny-Sur-Orge.jpg 

 

Les interventions des politiques

Je salue l’initiative du Président de la République qui s’est rapidement rendu sur les lieux de la catastrophe et a été très brave, malgré de nombreux bafouillements dans ses différentes prises de parole.

Je condamne l’opportunisme de Jean-Paul Huchon, Président de la Région IDF et du Syndicat des Transports d’IDF. Dans des images diffusées en direct sur BFM TV, on le voit se précipiter pour être vu derrière le Président de la République, lorsque celui-ci prend la parole devant des journalistes.

Je vous rappelle que Jean-Paul Huchon avait axé sa campagne des élections Régionales en 2010 en prétendant que les transports n’étaient pas à la charge de la Région… Que faisait-il donc sur les lieux dans ce cas ? Cet homme me dégoutte.

Sachez également que le Ministre chargé des Transports actuellement en activité se nomme Frédéric Cuvillier. Je trouve navrant qu’il soit intervenu aussi rapidement lors de la libération de Florence Cassez, dont la non-culpabilité n’a jamais été prouvée et qu’il ait mis plus de 4hs à réagir sur ce qu’il venait de se passer à Brétigny-Sur-Orge, en tenant des propos que n’importe qui aurait pu tenir. Clairement, il n’a pas été à la hauteur.

 

 

 

France 2

Je tiens ensuite à féliciter le reporter de France 2, Hugo Clément, toujours sur le front dès qu’il se passe quelque chose. A l’heure où les autorités étaient dans le déni concernant les pillages et caillassages s’étant produit sur les lieux de l’accident, il était le seul à avoir le courage de nous livrer sa version des faits, ainsi que les informations qu’il avait en sa possession.

Je suis un fidèle du 20hs de France 2 depuis de très nombreuses années et l’y voit donc très régulièrement. Son professionnalisme transcende avec celui de la rédaction pour laquelle il travaille qui, je le rappelle ou le précise pour ceux qui ne le savent pas, n’a pas pipé mot sur la perte de notre dernier AAA vendredi dernier… Rédaction qui travaille de manière on ne peut plus douteuse puisque, vous ne le savez peut-être pas, le jour où le Gouvernement a annoncé l’augmentation de 2 fois 5% des tarifs de l’électricité, a diffusé un reportage sur les hydroliennes. Reportage fascinant, sauf qu’il avait déjà été diffusé auparavant… Que voulez-vous ; c’est la magie de la télévision d’Etat…

 

 

 

L’idiot du jour

Un socialiste dont l’un de ses Tweets laisse visiblement suggérer qu’il est partisan de la censure des médias, suite à un propos du reporter de France 2, dont je viens de parler, qui évoquait les vols et caillassages. Ce grand démocrate m’a d’ailleurs immédiatement bloqué. Visiblement cet homme n’aime pas les propos qui dérangent… Si vous voulez savoir qui c’est, cliquez donc ici.

 

 

 

Guillaume Pepy, Président de la SNCF

Un dernier mot sur Guillaume Pepy, Président de la SNCF, pour dire que j’ai apprécié la qualité de son intervention dans les temps qui ont suivi l’accident. Propos conforme à ce que nous pouvions attendre de lui mais également très émouvant. Il semblerait à priori que la SNCF soit sur le point d’entrer dans une zone de turbulence même si la gestion du réseau ferré français en incombe à RFF… Je lui recommande beaucoup de force, de courage et de sagesse dans les prochaines semaines.

 

 

 

L'éclisse

Personne ne connaissait ce mot vendredi dernier; aujourd'hui il est dans tous les esprits.

Comment les 4 boulons d'une pièce de 10kg ont-ils réussi à se desserer simultanément et cette pièce a-t-elle pu se retrouver coincée dans l'aiguillage? Défaut d'entretien, acte de malveillance ou la faute à pas de bol? Les enquêtes le diront...

 

Source image: Slate.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0