Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous en parlais ici-même en décembre dernier du cas de l’actuel Maire PS de Clichy, dans le 92, visé par une plainte pour détournement de fonds publics.

 

 

Un contribuable et un fonctionnaire de la ville lui reprochent de pratiquer « une politique clientéliste ainsi qu'une confusion permanente entre intérêts privés et deniers publics ». Le climat étant particulièrement pesant sur la ville, les deux accusateurs/dénonciateurs, ont préféré rester discret et ont décidé de s’exprimer par l’intermédiaire de leur avocat…

 

 

Fait nouveau dans cette affaire, 4 adjoints au Maire et un Conseiller Municipal s’associent à cette plainte pour détournement de fonds publics. Ca commence à faire beaucoup ! La rupture entre le Maire et ses proches collaborateurs est telle qu’il s’est créé, à Clichy, un nouveau mouvement politique au doux nom de « Parti Socialiste Renouvelé (PSR).

 

 

Autre fait nouveau, un « employé communal de la ville de Clichy ne se serait pas rendu à son travail depuis le 15 septembre 2013 ». Il semblerait que l’employé en question se soit fait arrêter par la Police au Maroc mais continuerait de percevoir son salaire.

 

Harlem-Desir-Gilles-Catoire-PS-Clichy.jpg

 

Autre point à noter également, toujours au sujet de la ville de Clichy, c’est la quinzaine de tentatives de suicides d’employés municipaux, auxquelles trois n’ont pas survécu, qui ont eu lieu depuis que ce socialiste est Maire de Clichy. Dépressions et harcèlement seraient le lot quotidien des collaborateurs de la Mairie…

 

 

Ce qui me surprend, c’est le silence du Premier Secrétaire du PS Harlem Désir.

D’ordinaire toujours prompt à exiger la démission des uns et des autres pour des sujets souvent bien moins graves que celui-là, je suis surpris qu’à cet instant le Maire de Clichy n’ait toujours pas été exclu du Parti Socialiste…

 

 

A noter que le Maire de Clichy est en poste depuis 1985 ; Harlem Désir n’est donc pas le seul fautif. Avant lui il y avait Martine Aubry, François Hollande, Lionel Jospin, Henri Emmanuelli, Michel Rocard, Laurent Fabius ou même Pierre Mauroy qui auraient pu réagir. Mais non.

Visiblement la quinzaine de tentatives de suicides d’employés municipaux, dont trois mortels, en un peu moins de 20 ans c’est quelque chose de tout à fait normal dans la vie d’une municipalité…

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0