Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Encore une information passée sous silence…

Après la hausse du chômage, la baisse historique du pouvoir d’achat, la hausse généralisée à tous les français des impôts, la hausse des prélèvements obligatoires et la chute des créations d’entreprises, voilà qu’une nouvelle donnée statistique vient se rajouter dans la longue liste des échecs de l’actuelle majorité.

 

 

La France aurait accueilli 471 projets d’implantation d’entreprises étrangères en 2012, en baisse de 13 % par rapport à l’année 2011. Un record historique… Jamais depuis 9 ans la France n’avait attiré si peu de projets internationaux… A l’époque en 2 003, les 35hs avaient probablement découragé et à juste titre, les investisseurs étrangers.

 

Aujourd’hui « la faible compétitivité, l’inquiétude sur les perspectives de croissance, une perception d’instabilité fiscale et l’attentisme doublé d’un effet retard de la crise sont les facteurs susceptibles d’expliquer le décrochage français. »

 

 

Est-il besoin de préciser qui est censé insuffler cet espoir dans l'économie de notre pays ? Dois-je vraiment vous donner des noms ? Si jamais vous séchez, reportez-vous au premier paragraphe de ce billet et vous comprendrez instantanément.

 

 

Il faut savoir que ces 13% d’implantations étrangères en moins représentent pas loin de 20% de créations d’emplois en moins !

 

 

La France est passée de la 2nde position, juste derrière le Royaume-Uni, à la 3ème, juste derrière l’Allemagne. Est-ce qu’il y a encore quelqu’un pour critiquer l’action, la politique et le cap d’Angela Merkel ? Allô Harlem ? Y-t-il encore quelqu’un rue de Solférino ou sont-ils déjà tous barrés à l’étranger ?

 

Attractivite-france.jpg

 

Est-ce pour autant que la France est sortie d’affaire ?

Vous vous doutez bien que non… Le problème ne provient plus uniquement de notre pays lui-même, même si initialement ces politiques sont responsables de notre perte de compétitivité !

La forte poussée des pays d’Europe centrale pourrait bien faire perdre à la France encore quelques rangs.

 

 

Auparavant, la France et l’Allemagne étaient considérées comme deux puissances fortes de la zone Euro. A ce rythme là, sous peu notre pays se fera doubler par les ex pays du bloc de l'Est et finira lui aussi comme Chypre, la Grèce, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal, par obéir aux diktats de Bruxelles conseillée par Merkel et le FMI !

 

 

Une politique clientéliste régi par un mécanisme de vases communicants n’a jamais sauvé une économie. Ce n’est certainement pas aujourd’hui que ça va changer !

 

http://www.lesechos.fr/infographie/2013-04-11-projets-d-investissement-la-france-au-troisieme-rang-europeen/img/graph_background.png

Source image: LesEchos.fr

Source image Tour Eiffel: Challenges.fr

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0