Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu’ils seront fiers désormais de scander au PS qu’ils ont eu le courage politique de faire adopter le non-cumul des mandats… Non sans mal d’ailleurs ! Enfin non-cumul… C’est valable pour les autres, sauf pour ceux qui l’ont voté ; c’est-à-dire les Sénateurs.

 

 

Etrange cette manière de considérer les choses.

Il y a ces mesures que l’on met en place pour mieux se faire valoir auprès de l’opinion mais contre lesquelles on prend toutes les précautions pour ne pas avoir à se les imposer à soi-même...

Voilà qui va encore plaire aux extrêmes…

 

 

Le non-cumul des mandats n’est qu’une vaste hypocrisie portée par les socialistes.

Saviez-vous que celui-ci est inscrit, donc imposé dans le règlement intérieur et les statuts du parti depuis au moins 2010 mais toujours pas respecté ?

 

Je cite :

« Non-cumul d’un mandat de parlementaire avec un exécutif local

L’interdiction du cumul d’un mandat de parlementaire et d’un exécutif local (Maire ou Maire-Adjoint, Président-e ou Vice-Président-e de Conseil Général ou de Conseil Régional, présidence ou vice-présidence d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale) sera inscrit dans les statuts du Parti Socialiste. Elle se mettra en œuvre à chaque renouvellement parlementaire.

Tout candidat-e à une élection parlementaire abandonnera ses mandats exécutifs locaux dans un délai maximum de trois mois après la tenue du scrutin. Il-elle devra avoir préparé avec le Parti les modalités de sa succession.

Les groupes parlementaires du Sénat et de l’Assemblée nationale prépareront dans les meilleurs délais une proposition de loi sur le non-cumul des mandats, qui devra être soumise au débat des assemblées avant la fin 2010 afin d’obliger la droite à clarifier sa position. Le Parti Socialiste inscrira dans le projet présidentiel le vote d’une loi dès l’été 2012sur le non-cumul des mandats et le statut de l’élu. »

 

 

N’oubliez pas non plus que les cumulards socialistes avaient jusqu’au 1er octobre 2012 pour ne plus être des cumulards, comme Martine Aubry le leur avait imposé… Pour autant, le 2 octobre, rien ou presque n’avait changé…

 

Senat.jpg

 

Vous aurez bien compris que ces pourfendeurs de la morale qui bien souvent préfèrent l’imposer aux autres tout en refusant de s’y astreindre eux-mêmes, sont encore une fois pris en flagrant délit de contradiction et d’hypocrisie…

 

 

Saviez-vous que la gauche se rémunère en partie par un reversement que font ses élus à leur partie d’un certain pourcentage du salaire qu’ils perçoivent de par l’exercice de leur mandat ? Ce montant étant plafonné, notamment pour les cumulards, introduire le non-cumul des mandats permettrait d’augmenter les recettes de bon nombre de partis de gauche, s’ils restent sur ce modèle-là de financement.

On comprend un peu mieux du coup pourquoi ils sont tant attachés au non-cumul… Moins il y a de cumulards, plus il y a d’élus… Plus il y a d’élus, plus il y a d’argent qui rentre dans les caisses.

 

 

 

Et nos Ministres cumulards, ils deviennent quoi dans tout ça ?

Parce que « Moi président de la République » avait aussi promis qu’il n’y aurait aucun cumulard dans son Gouvernement… C’est raté…


 

Source image:Wikipedia.fr

Réglement intérieur du PS: 2010, 2012

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :