Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais finalement, une fois de plus, je fais encore l’exact contraire de ce que j’affirmé il y a à peine une bonne dizaine de mois…

 

 

Tout d’abord aux micros de France Inter :

« Je ne ferai plus… Enfin, je n’ai jamais fait ! Je ne fais pas, ou je ne ferai pas… Heu… A-I-S, de… Heu… D’émissions en direct de l’Elysée si les français me donnent le mandat d’être leur Président. Je viendrai dans les stations de radios, studios de télévisions, pour répondre aux questions. »

 

 

Puis ensuite dans l’un de ses meetings de campagne :

« Vous me rappellerez à ma promesse si d’aventure je l’oubliais en chemin. Ça se fera d’ailleurs… Je me mets dans ce scénario, dans un lieu neutre. Vous ne serez pas obligé de venir à l’Elysée parce que je considère qu’il n’y a pas de raison pour qu’il y ait un domicile pour accueillir des journalistes. »

 

 

Puis à nouveau lors de l’interview Présidentielle du 14 juillet 2013 :

« J’avais dit dans la campagne que je répondrai aux questions des journalistes, lorsqu’ils m’inviteraient, c’est votre cas aujourd’hui, et dans un lieu qui ne soit pas le Palais de l’Elysée pour que… Heu… Il y ait la plus grande liberté et la plus grande indépendance. »

 

Francois-Hollande-Palais-de-l-Elysee.jpg

Sur le fond, qu’il donne ou pas une interview depuis l’Elysée on s’en fiche.

 

 

Ce qui me pose (encore une fois) problème, c’est son non-respect de la parole donnée. Attitude qui démontre de manière on ne peut plus évidente le degré d’amateurisme avec lequel François Hollande et ses proches collaborateurs ont perçu la fonction de Président de la République, avant l’élimination de Nicolas Sarkozy en mai 2012.

 

 

Le problème aujourd’hui pour François Hollande c’est qu’il n’a pas le choix.

S’il veut regagner la confiance des français il se doit d’incarner le rôle du Président de la République et cela passe par des images et symboles forts, dont notamment la traditionnelle interview Présidentielle depuis le Palais de l’Elysée. Il faut qu’il montre aux français que c’est lui le Chef, que c’est lui qui tient les rênes et qu’il est fermement accroché à la barre. C’est une image certes et vous comme moi savons pertinemment que sur le fond, ça n’est absolument pas vrai… Mais tout est une question d’image en politique et ça la gauche l’a compris depuis fort longtemps.

 

 

En annonçant qu’il ne donnerait pas d’interview depuis l’Elysée, François Hollande ne se rendait probablement pas compte à quel point cela affecterait sa crédibilité de Président de la République ; baser sa campagne sur le rejet systématique de tout ce que faisait son prédécesseur est d'une bêtise profonde et comme toute ânerie, elle a ses limites. Pour preuve, aujourd’hui il se retrouve à faire exactement la même chose que tout ce qu’il reprochait à l’ancien Chef de l’Etat…

 

 

Source vidéo: LeFigaro.fr
Source image: LeMonde.fr
Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0