Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Méfiez-vous de ceux qui ont pour habitude de manier formidablement le verbe pour vous en mettre plein la vue ; souvent ce qu’ils essaient de vous faire avaler est à l’exact opposé de ce qu’ils viennent de produire.

 

 

La majorité de gauche vient d’adopter au Sénat un texte sur l’indépendance de l’audiovisuel public, promis par François Hollande dans son programme de campagne.

Que dit ce texte exactement…

 

 

Ca n’est plus le Président de la République qui nommera les patrons de France TV et de Radio France, mais un comité composé de sept personnes, toutes membres du CSA. L’actuel patron du CSA n’est autre qu’Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de l’ancien Premier Ministre Socialiste, Lionel Jospin.

Comme symbole d’indépendance on a déjà fait mieux.

 

 

 

Combien et comment seront nommés les membres de ce comité ?

Son Président le sera directement par le président de la République, François Hollande alors que le Président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, désignera trois autres membres, tout comme le Président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

Sept membres désignés tous les sept directement par des socialistes.

Dans l’ordre protocolaire, le Président de la République est le premier personnage de l’Etat. Le Président du Sénat est le troisième. Le Président de l’Assemblée Nationale est le quatrième.

Niveau symboles d’indépendance on pourrait mieux faire.

 

Aurelie-Filippetti-Christiane-Taubira.jpg 

Le Sénat vient d’adopter un texte de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public alors que la « First Girlfriend » est elle-même journaliste, certes à Paris Match, mais certainement pas étrangère au milieu journalistique, public et privé.

 

 

 

Le Sénat vient d’adopter un texte de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public alors que la Ministre des Personnes âgées vient de demander l’arrêt de diffusion d’une pub pour des chips, à la télévision.

 

 

 

Le Sénat vient d’adopter un texte de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public alors que la Ministre de la Culture prend la défense d’une animatrice dont les mauvais scores d’audiences peuvent à terme pénaliser lourdement les recettes publicitaires de France 2 dans une tranche horaire où ceux-ci se vendent très chères… Si le programme diffusé intéresse les téléspectateurs.

 

 

 

Le Sénat vient d’adopter un texte de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public alors que c’est l’Etat lui-même qui finance cet audiovisuel public.

 

 

 

Et pour finir, le Sénat vient d’adopter un texte de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public alors que l’ex-conseillère de la Ministre de la Justice Christiane Taubira vient de retrouver son poste de journaliste à France 3.

 

 

Difficile de parler d’une réelle indépendance de l’audiovisuel public dans de telles conditions. En réalité ce texte n’a absolument rien produit, si ce n’est déplacer des pions pour entretenir un semblant d’action alors qu’au final, ça revient exactement au même que ce qui était déjà enplace initialement…

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0