Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut dire qu’avec le temps, faire mieux que François Hollande devient de moins en moins difficile. Souvenez-vous d’ailleurs de ce qu’en disaient de lui ses petits camarades durant la course à la primaire PS de la fin 2011.

 

 

Laurent Fabius qui depuis s’est ravisé et est par ailleurs devenu son Ministre des affaires étrangères, disait en avril 2011 : « Franchement, vous imaginez François Hollande Président de la République ? Non mais on rêve ! ».

 

 

Il y a aussi Martine Aubry, son ennemie de toujours, qui a rapidement démissionné de son poste de Première Secrétaire du PS en septembre 2012, évitant d’avoir à assumer le mécontentement des électeurs de gauche aujourd’hui totalement désabusés : « Arrêtez de dire qu’il travaille. François n’a jamais travaillé, il ne fout rien ! ».

 

 

Il reste, pour finir, cette formidable sortie de l’une des personnes qui à ce jour est probablement l’une de celles qui le connaît de mieux, Ségolène Royal : « Le point faible de François Hollande c’est l’inaction. Est-ce que les français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ? ».

 

 

Vingt et un mois plus tard, les français ont compris la leçon.

Cet élan de lucidité se traduit par ailleurs dans absolument toutes les enquêtes d’opinion sans exception par une dégringolade franche, nette et sans fin de la côte de popularité du Chef de l’Etat.

 

DSk

 

Le parisien magazine devait publier le week-end dernier un sondage tout à fait sérieux dans lequel il comparait 14 personnalités politiques, en interrogeant les français pour savoir laquelle d’entre toutes celles proposées pouvait, à leur avis, faire mieux que François Hollande.

 

 

DSK bat tous ses adversaires en récoltant 56% d’opinions favorables, suivi de très près par Alain Juppé à 53%. Plus loin se trouvent Nicolas Sarkozy (49%) et Manuel Valls (48%).

 

 

Cette étude de BVA vient très simplement corroborer l’opinion d’une majorité de français désormais parfaitement conscients que la présidence Hollande s’est construite sur une élection par défaut. Aujourd’hui nous en payons le prix fort, à un tel point que les français s’imaginent que l’un des queutards les plus réputé de la planète pourraient faire beaucoup mieux que l’autre queutard déjà installé à l’Elysée !

 

 

 

 

Source image: Nouvel Obs'

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0