Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidément…

Il est relativement rare que les candidats au suicide annoncent, au moins deux fois de suite en l’espace de quelques semaines, leur intention de se donner la mort. Sauf Leonarda !

 

 

Aux environs du 7 janvier dernier, alors que démarrait à Besançon l’examen du recours en Justice de Leonarda Dibrani et de sa famille, la jeune fille affirmait son intention de se donner la mort dans le cas où la Justice française rejetterait cette requête.

 

 

Le rapporteur public du tribunal administratif aurait à l’époque prôné le rejet de cette requête.

 

 

Toujours parfaitement formatée pour faire dans le larmoyant et dans la culpabilisation de quiconque ne cèderait pas à « ses » exigences, ou au moins à celles qu’on lui demande d’avoir,  la jeune fille s’était empressée de rajouter :

« Depuis que les journalistes sont partis, plus personne ne s'occupe de nous! Personne de France ne nous a appelés, on dirait qu'on est comme des animaux dont tout le monde se fout. »

 

 

J’imagine que la jeune fille doit être plutôt écoeurée de constater que toute l’extrême gauche et les associations qui étaient derrière elle il y a peu, ont fini par la lâcher… A croire que ces gens ne sont là que pour faire parler d’eux et qu’une fois que c’est fait, ils ont mieux à faire que de perdre du temps à défendre de causes quasiment perdues d’avance !

 

 

Rien que pour ça je ne serai jamais de gauche…

 

 

Hier on apprenait que le tribunal administratif de Besançon a rejeté les requêtes de la famille Dibrani, qui espérait revenir en France. Bien évidemment la jeune fille en a remis une couche :

« J’ai envie de faire une connerie parce que ça me saoule. Quand je ne suis pas bien je fais des conneries. Quand on fait une connerie, on s’est mis où? Et bah, au Paradis. »

 

 

J’imagine que la jeune fille doit effectivement être bien déçue d’avoir été lâchée par tous ceux qui se sont servis d’elle pour essayer de se construire une pseudo notoriété, toute relative, sur son malheur.

 

Si effectivement un jour cette fille en vient à se suicider, ce sont tous les salopards qui l’ont manipulée qui devront payer le prix de sa vie. Une pensée pour tous ces Ministres, ce Président et ces membres du Gouvernement qui n'ont pas su gérer cette situation et dont l'embarras n'a fait que complexifier le dossier.

 

 

Pauvre gamine...

Et honte à ceux qui ont joué avec son désespoir ainsi que celui de sa famille.

 

Leonarda

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0