Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les législatives partielles s’enchaînent depuis plusieurs mois et avec elles, une récurrence de mauvais résultats électoraux défavorables à la majorité PS.

 

 

 

Le « Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen » de l’Assemblée Nationale, présidé en son temps par François Hollande puis Jean-Marc Ayrault et aujourd’hui par Bruno Le Roux, était composé, en juin 2012, de 280 élus PS et 16 apparentés, soit au total 296 Députés appartenant à la majorité Présidentielle. Ce groupe jouit également de la majorité absolue, fixée à 289 sièges.

 

 

 

En l’espace d’un an, suite à de multiples recours, le Conseil Constitutionnel a invalidé l’élection d’un certain nombre de Députés appartenant pour la plupart à la majorité présidentielle.

 

 

 

Dans la 6ème circonscription de l’Hérault la candidate socialiste a perdu son poste à la faveur de l’UMP Ali Aboud le 16 décembre dernier. Dans la 8ème circonscription des français de l’étranger, l’irrégularité des comptes de campagne de la désormais ex-Députée PS Daphna Poznanski –Benhamou a plaidé en la faveur de l’UDI Meyer Habib. Dans la 1ère circonscription des français de l’étranger, c’est la socialiste Corinne Narassiguin qui a perdu son fauteuil à l’Assemblée Nationale à la faveur de l’UMP Frédéric Lefevre.

 

 

 

Dans les Bouches-Du-Rhône, c’est la sulfureuse Sylvie Andrieux qui aurait été mise en retrait du Groupe SRC suite à sa récente condamnation à trois ans de prison, dont un an ferme, à une amende de 100 000 euros et à cinq années d'inéligibilité pour détournement de fonds public. Etant donné la procédure d’appel en cours, cette peine est pour l’heure suspendue.

 

 

 

Vient ensuite la circonscription de l’ancien Ministre et Député démissionnaire Jérôme Cahuzac dont le premier tour de la législative partielle aura eu lieu ce week-end. Pas moins de dix-spet candidats se sont affrontés pour lui ravir la place ! Et pour quel résultat !

 

 

 

En l’espace d’un an, la majorité présidentielle a perdu 5 Députés.

Elle ne dispose pour l’heure que d’une courte avance de 3 élus lui permettant de conserver la majorité absolue à l’Assemblée. Si d’autres annulations d’élections venaient à tomber, le PS pourrait perdre définitivement cette majorité, ce qui lui compliquerait considérablement la tâche. Il en a d’ailleurs déjà un petit aperçu avec le Sénat, où il est obligé de composer avec l’extrême gauche et les enfants gâtés écologistes !

 

 

 

Lors de son point presse hebdomadaire de la semaine dernière, le Porte-Parole du parti de la rose, David Assouline, a tenté de dédramatiser la situation en ironisant à de multiples reprises, parfois bien maladroitement. Sur la victoire du candidat UDI dans la 8ème circonscription des français de l’étranger, il a jugé bon de rappeler que celui-ci n’était pas soutenu par Nicolas Sarkozy, sous-entendant que cela pouvait s’apparenter à un désaveu des français de l’étranger pour l’ancien Chef de l’Etat.

 

Cette formule c’est un peu l’histoire de la paille dans l’œil du voisin… Comment les français doivent-ils interpréter les défaites à répétition des candidats du PS pourtant soutenus par l’actuel Président de la République ?

 

David Assouline a également ironisé sur le très faible taux de participation à ces élections qui n’a pourtant rien d’anormal ou d’inhabituel, allant même jusqu’à évoquer une certaine forme de non-légitimité de ces nouveaux Députés élus du fait d’un trop faible taux de participation.

 

Peut-être que ce Monsieur devrait se rappeler ce qu’il en a été pendant 5 ans lorsqu’il était dans l’opposition, à une époque où le Parti Socialiste incarnait encore un espoir auprès de l’électorat de gauche… Cela lui serait très certainement plus profitable, à lui ainsi qu’à ses camarades !

 

Manuel-valls-Francois-Hollande-jean-Marc-Ayrault-Assemble.jpg

Source image: LeMonde.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :