Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une nouvelle qui ne peu que nous révolter et qui est sans doute le reflet d'une gestion (dont je me garderai bien de donner mon avis) des transports en communs régionaux franciliens...

 

Les privilèges dont bénéficient certain se gagnent-ils au détriment de ce qui est dû à l'usager?

 

En effet, tous les jours nous pouvons constater la baisse de la qualité de service et une offre désormais plus du tout en phase avec la configuration actuelle de la Région!

 

Chaque jour ce sont des millions d'usagers qui sont obligés de voyager dans des bétaillères malodorantes  et vétustes alors que ceux qui nous avaient promis des transports "0 défaut" en sont les 2004 mêmes que ceux qui sont en place aujourd'hui!

 

 

STIF: Pécresse dénonce les bonus versés

AFP
07/07/2010 | Mise à jour : 18:20

 

 

Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP au conseil régional d'IdF, a dénoncé aujourd'hui le versement par le syndicat des transports (Stif) de "bonus" à la RATP et à la SNCF, "au titre de la qualité du service rendu aux usagers".

 

Dans un communiqué, Mme Pécresse souligne que "les usagers des transports en commun franciliens peuvent chaque jour constater que le service en matière de transports collectifs n'est pas à la hauteur de leurs légitimes attentes".

 

Elle déplore que "le Stif ait versé 13,8 millions d'euros à la RATP et 4,3 millions d'euros à la SNCF au titre d'un bonus qualité de service". Selon la ministre, "ces chiffres font crûment apparaître le défaut de maîtrise de gestion du Stif par son président, Jean-Paul Huchon (PS), et l'incapacité du Stif à prendre réellement en compte les attentes des usagers dans la relation qu'il entretient avec les opérateurs de transports".

 

Le Stif souligne de son côté que le "système de bonus-malus incite les entreprises à une vigilance accrue à la réalisation des objectifs de service public attendu par les Franciliens".

 

Selon lui, il doit être "mis en rapport avec les sommes versées par le Stif aux entreprises (1,679 milliard à la SNCF en 2009, 1,970 milliard à la RATP) et leurs résultats nets (déficit de 5,6 millions pour le Transilien et bénéfice de 189 millions d'euros pour la RATP)".

 

Le Stif a voté mercredi un avenant à son contrat avec la RATP introduisant un nouvel indicateur mesurant la régularité aux heures de pointe dans le métro parisien, grâce aux données que la RATP lui fournit depuis peu.

 

 

Grève métro

 

 

Lien source

link

Tag(s) : #Région

Partager cet article

Repost 0