Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit détail qui a son importance et dont absolument personne n’a eu idée de parler.

Moi si.

 

Je ne vais pas épiloguer sur les soupçons de conflit d’intérêt qui planent au-dessus de l’ex Conseiller du Président de la République depuis les révélations de Mediapart. Connaissant Plenel, il n’en est qu’au début. Le pire, ou le meilleur, est à venir.

 

Je tiens simplement à rappeler qu’accessoirement il est reproché à Aquilino Morelle, qui a la réputation d’être un homme aux idées bien ancrées à gauche, de privatiser un salon de l’hôtel Marigny pour faire cirer ses chaussures, « d’abuser des privilèges de la République », d’avoir deux chauffeurs à sa disposition ou à celle de ses proches, de taper dans le stock de grands crus de l’Elysée pour n’importe quelle occasion et que sais-je encore…

Non vous ne rêvez pas, cet homme est foncièrement de gauche.

 

Sa femme aussi, Laurence Engel, a une réputation du même genre. D’après la CGT en tous cas. Son parcours suggère par ailleurs qu’elle est également de gauche.

 

Aquilino Morelle a en parti quitté ses fonctions parce qu’il avait eu une attitude indécente et irrespectueuse des français. Entre autre. En cherchant un peu j’ai remarqué que Madame Engel travaillait comme directrice des affaires culturelles à Paris à partir de 2008, suite à la réélection de Bertrand Delanoë.

 

aquilino-morelle.jpg

 

Elle quitta cette fonction en mai 2012 pour devenir la directrice de cabinet de la Ministre de la Culture Aurélie Filipetti. J'en parlais d'ailleurs ici même en juillet 2012. Elle fêta son départ en organisant un pot que la CGT ne s’était d’ailleurs pas gênée de commenter :

« Nous avions récemment dénoncé les conditions d’organisation du « pot de départ » de l’ancienne directrice des Affaires Culturelles, Laurence Engel). […] Ce « cocktail » organisé le jeudi 5 juillet au musée Carnavalet a en effet été un grand moment de privilèges, de connivence, d’utilisation à des fins privées des moyens de la Ville de Paris et de confiscation de l’espace public !

 

Pour commencer deux des plus importantes salles du musée Carnavalet ont été fermées au public dès le milieu de l’après-midi pour permettre l’installation du buffet garni de Champagne, petits fours et autres douceurs raffinées. Bien entendu, il a fallu mobiliser une demi-douzaine d’agents sur leur temps de travail pour vider les salles de leurs œuvres ! En plus de priver le public d’une partie de sa visite, la Mairie de Paris a su pour une fois, trouver les effectifs nécessaires.

 

Pour assurer l’intendance, outre le traiteur, c’est près d’une dizaine d’agents du musée qui a été rappelé pour assurer la surveillance et l’accueil des convives. Ces agents ont été payés en heures supplémentaires. La Mairie de Paris aura surement du mal à justifier ces heures, mais elle a su en tout cas trouver le budget nécessaire. […]

 

 

Dès que les agapes ont commencé, les invités triés sur le volet sont arrivés (rappelons que les personnels n’étaient pas conviés) : Parmi eux, des directeurs, des sous-directeurs, des conservateurs, quelques hauts fonctionnaires de la Ville de Paris, des cadres de la direction des Affaires Culturelles et …..Quelques syndicalistes dont certains n’ont de cesse de condamner l’organisation de soirées privées dans les musées municipaux. »

 

Le reste est à lire ici.

 

 

Visiblement jouir sans aucune pudeur des avantages et privilèges offerts par la République est un point commun qu’ont les époux Morelle-Engel…

 

 

Source image Sud-Ouest

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0