Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Propos qui n’aura échappé à personne que celui de Jean-Marc Ayrault qui annonçait fièrement il y a de cela une petite huitaine de jours sur le plateau du JT de Claire Chazal, que l’Etat envisageait de vendre une partie de ses bijoux de famille.

 

 

Pour l’heure, la mesure n’en est qu’au stade de l’effet d’annonce.

On sait que le gouvernement compte vendre une partie de ses participations dans de grandes entreprises publiques mais on ignore pour l'instant lesquelles seront concernées. Aux micros d’Europe 1 lundi dernier, Michel Sapin, Ministre du Travail et fidèle parmi les fidèles de la Hollandie, annonçait que ces ventes concerneraient probablement des entreprises du secteur de l’énergie. En l’état actuel des choses, hormis EDF, GDF et AREVA, je ne vois pas qui d’autre pourrait bien être concerné… Affaire à suivre !

 

 

 

Je trouve surprenant qu’un Etat PS, pourtant systématiquement opposé dans le principe à toute forme de privatisation, propose de vendre ses participations dans certains secteurs alors qu’il n’est de secret pour personne que les salariés de ces entreprises sont bien souvent des réserves de voies pour ces partis politiques ! De manière assez inhabituelle, aucun syndicat ni parti politique de gauche ne semble avoir été dérangé par cette annonce.

Incompréhensible.

 

 

 

Vers la fin avril, début mai, il était éventuellement question que le géant de l’internet Yahoo rachète 75% du capital de Dailymotion, site internet français de vidéos en streaming. Très fièrement et sans doute par chauvino-populisme, Arnaud Montebourg s’y est opposé, alors que le montant de la transaction aurait pu avoisiner les 300 millions de dollars, soit environ 228 millions €uros… Ce qui n’est pas rien !

Là où je ne comprends plus sa prise de position, c’est lorsque l’on sait que l’Etat PS envisage de vendre une partie de nos bijoux de famille à des acheteurs sur lesquels il n’aura aucune main mise !

 

 

 

D’un côté on refuse qu’une société française soit rachetée par un géant américain pour la faire briller de par le Monde et de l’autre on accepte de se séparer d’une partie d’un capital détenu dans des entreprises publiques, entreprises qui, je vous le rappelle, rapportent de l’argent à l’Etat puisqu’il en est actionnaire. Incompréhensible…

 

 

Décision d’autant plus incompréhensible que la Bourse n’est actuellement pas au mieux de sa forme ! En 2007, avant le début de la crise, le CAC 40 plafonnait historiquement à plus de 5600 points avant de retomber à 3 100 points en 2011 pour finalement se retrouver aujourd’hui aux environs des 3 900 points… Est-ce donc le meilleur moment pour vendre sachant que la Bourse n’est pas au plus haut et que, théoriquement, si je m’en tiens aux belles promesses de François Hollande, les lendemains meilleurs c’est pour dans pas longtemps ?

 

 

 

Suis-je le seul à y voir des incohérences ?

 

 

 

Même sons de cloches du côté des entreprises du secteur énergétique, EDF, GDF et Areva dont les titres actuellement sont au plus bas et ne cessent de dégringoler !

 

 

 

Sachez qu’à cet instant, l’Etat disposerait d’un capital de 60 milliards d’€uros dans les entreprises publiques. Ces titres valaient 70 milliards en 2011 et 177 milliards en 2007 ! Je sais bien que nous sommes sur la paille et que le Gouvernement ne peut plus augmenter aucun impôt, mais est-ce pour autant que nous devons accepter que nos bijoux de famille soient bradés ? Rappelez-vous que c’est votre argent qui a servi à financer le développement de ces entreprises et c’est encore aujourd’hui l’argent que vous leur donnez qui les fait fonctionner et rapportent de l’argent à l’Etat !

 

Devons-nous pour autant accepter que notre fric soit jeté par les fenêtres ?

 

EDF-Areva-Jean-Marc-Ayrault-TF1.jpg

Source image: LePoint.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0