Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une première mondiale… Et c’est une entreprise française qui est a réussi l’exploit !

 

 

Carmat, entreprise française créée en 2008, a implanté mercredi dernier le premier cœur entièrement artificiel sur l’homme. Jamais auparavant cela n’avait été réalisé. Une première mondiale…

 

 

Elle est entrée en bourse en 2009 avec succès en levant 29,3 millions d’euros, lui permettant de se développer pour réaliser ses expérimentations sur l’homme. Les actionnaires sont nombreux à avoir contribué à cette réussite, notamment en apportant une part de leur capital sans aucune certitude de pouvoir un jour le récupérer totalement.

Les actionnaires de Carmat ont pris un risque, certes en toute connaissance de cause, mais ils ont pris un risque malgré tout.

 

 

 

Il y a des talents en France et cette première mondiale en est la démonstration.

Ce qu’il y a aussi en France, c’est une fiscalité revancharde doublée d’un état d’esprit rejetant le principe même de la réussite. Si vous réussissez, on vient vous faire les proches en vous expliquant que c’est normal de payer pour les autres et ensuite avec cet argent, on finance des politiques clientélistes, avilissantes et parfois dégradantes pour la dignité humaine. On estime que si vous en êtes arrivés là, c’est forcément que vous l’avez fait au détriment de quelqu’un d’autre.

 

 

Belle mentalité ; surtout à l’heure où la France a du mal à trouver des investisseurs !

 

 

Cette haine de celui qui réussit est notamment portée par la gauche, qu’elle soit socialiste ou extrême. A gauche on favorise l’avilissement des masses et on tue dans l’œuf toute volonté d’émancipation et d’élévation de l’individu, que ce soit par l’intermédiaire de la spiritualité ou du travail.

 

 

C’est navrant, mais on en est encore là aujourd’hui.

On a la chance d’avoir une entreprise sous pavillon français qui brille sur la scène internationale mais lorsqu’elle remerciera ses actionnaires, comme c’est coutume de le faire notamment par l’intermédiaire des dividendes, on lui tombera dessus. Les haineux et autres aboyeurs hargneux sauront trouver les bons mots pour vous convaincre qu’ils ont raison de lutter contre ça.

 

 

Le patient que cette entreprise et ses actionnaires ont sauvé semble bien se porter et aurait déjà eu quelques échanges avec ses proches. Rien que ça, ça mérite le respect.

 

Carmat.jpg

 

Source image: RFI

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0