Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui pouvait imaginer en élisant François Hollande, qui par la suite allait placer toute sa joyeuse bande de petits camarades à contenter au Gouvernement, que nous allions élire les rois de la petite blague, du petit trait d’humour qui ne fait rire et qui n’amuse qu’eux ?

 

 

Après les propos nauséeux tenus par le Chef de l’Etat sous-entendant une pseudo sauvagerie du peuple algérien, c’est « grâce » aux syndicats, que d’ordinaire je n’affectionne pas particulièrement, que nous avons eu connaissance du fabuleux dérapage du Ministre indéfectible à la Langue de Bois, Michel Sapin, qu’il essaie bien évidemment de faire passer pour de l’humour !

 

 

Ecoeurant.

 

 

C’est lors d’une cérémonie de remise de carte professionnelle au Ministère du Travail, à des inspecteurs du travail, que Michel Sapin s’est laissé aller à un trait d’humour stupide, déplacé et totalement déraisonnable.

 

« Et c’est là que Sapin dérape… Une première fois, à la lecture des nom et prénom d’une collègue d’origine africaine, il lâche débonnaire « vous, je vous avais reconnu ».

Eh oui ! C’est vrai que Jacqueline, ça aurait plus prêté à confusion !

Puis, une deuxième fois, alors qu’il avait renoncé à le prononcer lui-même, le Ministre ne peut retenir, tout sourire, à l’évocation du patronyme d’origine maghrébine d’un autre collègue, jouant sur la proximité phonétique des deux noms (et donc aussi sur le cliché du fils d’immigré délinquant), un brillant « votre nom, ça fait pas un peu racaille, non ? »…

Troisième et dernière saillie, pour conclure son show à la Michel Leeb, le Ministre ajoute au moment de la photo collective (toujours à destination du collègue au patronyme d’origine

maghrébine) : « mettez-vous devant, il faut qu’on vous voit ». »

 

 

Cet incident a eu lieu début décembre et étonnamment, absolument aucun média n’en a parlé. Imaginez seulement la bronca si le benêt qui avait sorti ces âneries avait été de droite… L’opposition aurait exigé en guise d’apaisement une dissolution de l’Assemblée !

 

 

Savez-vous ce qui me désole le plus dans cette affaire ?

C’est qu’au travers d’une pirouette dont seul Michel Sapin a le secret, il a réussi à refourguer la responsabilité de son affligeante bêtise à Sarko… Simple question... Si Sarko saute dans le vide, est-ce que le mouton Sapin le suit?

 

Je ne dirai dans ce cas-là qu’une seule chose : vivement le coup de Kärcher !

 

Michel Sapin hausse chômage octobre 2013

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0