Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En politique il suffit parfois d’une seule sortie pour vous griller et risquer de mettre en danger l’intégralité de votre carrière.

 

 

 

Hugo Chavez, leader tant contesté de la révolution bolivarienne vénézuélienne est décédé la semaine dernière. Depuis, la classe politique française de gauche hésite à se positionner ouvertement à son égard. Certes l’homme a réduit la pauvreté dans son pays, mais nul n’est censé ignorer qu’il s’est servi de ce prétexte pour maquiller le fait qu’il tapait allègrement dans la caisse et que malgré la richesse de ses sous-sols, le Vénézuéla n’a jamais récolté les bénéfices complets liés à l’exploitation du pétrole !

 

 

 

Dans son communiqué, François Hollande comme à son habitude n’a pas tranché et est resté particulièrement évasif ; simple recours facile à une formule de circonstance, lui évitant ainsi judicieusement une éventuelle polémique qui pourrait venir de la gauche comme de la droite.

D’autres par contre, tels que Jean-Luc Mélenchon, Christiane Taubira ou encore Victorin Lurel, ont encensé le défunt en le faisant passer pour un héros de l’histoire…

 

 

Venant de Jean-Luc Mélenchon, je ne m’étonne pas puisque les idées qui ont porté Chavez au pouvoir sont celles qui figurent dans une partie du programme du Front de Gauche, portées à la présidentielle d’il y a un an par l’ex socialiste.

 

 

Venant de Christiane Taubira, anarchiste socialiste indépendantiste guyanaise, je ne suis pas non plus surpris. Depuis qu’elle a réussi avec brio à mener le débat sur le mariage pour tous à son terme, elle a carte blanche et est systématiquement excusée par l’exécutif pour chacune de ses sorties, aussi stupides puissent-elles être…

 

 

Pour Victorin Lurel, Ministre de l’Outre-Mer, c’est un tout autre cas :

« Toute chose égale par ailleurs, Chávez, c'est de Gaulle plus Léon Blum. De Gaulle parce qu'il a changé fondamentalement les institutions et puis Léon Blum, c'est-à-dire le Front populaire, parce qu'il lutte contre les injustices. (…) Moi, je dis, et ça pourra m'être reproché (...), que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chávez, puisqu'on prétend que c'est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l'homme. (...) On avait l'impression qu'il y avait là une sorte d'opération, je pèse mes mots, de sanctification. »

 

 

Se risquer à faire de tels parallèles est avant tout le signe d’un état profond de méconnaissance totale de l’histoire et des personnages qui ont façonné notre pays, la France, telle qu’elle est aujourd’hui.

Victorin Lurel aurait dû, avant de tenir ces propos, se rappeler qu’il intervenait au nom de la France et non au nom du Parti Socialiste ou de l’extrême gauche populiste française. Le mélange de genre est une faute politique, donc professionnelle dans son cas.

 

 

 

Hugo Chavez c’est la corruption, le népotisme, le clientélisme et l’expropriation. Quel rapport avec l’homme du 18 juin ? Quel rapport avec l’homme des congés payés ?

Victorin Lurel justifie son propos en évoquant l’émotion…

 

 

Qu’en aurait-il été s’il s’était retrouvé face à la dépouille d’Adolf Hitler, de Sadam Hussein, de Mouammar Khadafi, de King Jong Un, de Stalline et j’en passe ?

 

 

Quand on est Ministre on est censé laisser ses émotions au placard et être logiquement entraîné pour qu’en aucun cas elles ne nous submergent, au moins publiquement et ce, quelles que soient les circonstances ! Je suis par ailleurs surpris qu'un Ministre français ait pu être ému devant un cercueil en crystal contenant le corps embaumé d'un type... Le fait que ce genre de configuration soit peu commune aurait dû lui remettre les idées en place!

 

 

Par ailleurs peut-on m’expliquer pourquoi c’est le Ministre de l’Outre-Mer que l’on a envoyé au chevet de Chavez ?

A l’époque de la libération de la prisonnière Florence Cassez, dont l’innocence n’a jamais été démontrée, ils étaient nombreux à se bousculer pour aller l’accueillir… J’ai du mal à comprendre ; ça n’est pas Laurent Fabius le Ministre des Affaires Etrangères ?

Pour moi le Ministre de l’Outre-mer est chargé des dossiers relatifs aux DOM et aux TOM mais en aucun cas d’une représentation de la France au-delà des frontières de notre pays, de l’autre côté des océans…

 

 

Bref…
S’il en est un qui ne sera probablement pas reconduit à son poste de Ministre lors du prochain remaniement qui suivra la défaite du PS aux prochaines élections locales de 2014, c’est probablement Victorin Lurel…

 

 

Que le François Hollande voit le bon côté des choses…

Un exécutif gouvernemental composé d’ignares lui permet, et ce malgré la très grande médiocrité de sa politique, de passer pour quelqu’un d’étonnement brillant.

 

 

La récente sortie de Victorin Lurel prouve ce que je pense depuis longtemps au sujet des socialistes : ils sont à la France et à son image ce que DSK est aux femmes…

 

Victorin-Lurel-Hgo-chavez-de-Gaulle-Leon-blum-venezuela-PS.jpg

Source image: Wat.tv

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0