Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hé oui… Bien naïf auront été ceux qui pensaient que la gratuité des transports en commun en Ile De France, sur une durée de 3 jours, pourrait se faire sans aucun impact financier…

 

 

D’après Jean-Paul Huchon, Président PS de Région mais également Président du Syndicat des Transports d’Ile de France, la facture liée à la gratuité des transports en commun qu’il a ordonné jeudi dernier pourrait se monter à pas moins de 4 millions d’euros par jour.

 

 

Rassurez-vous, aucune hausse du prix des billets et des abonnements n’est à prévoir pour compenser ce manque à gagner. En tous cas, pas pour l’instant. Jean-Paul Huchon se serait tourné vers l’Etat, lui réclamant une prise en charge de cette somme absolument pas négligeable.

 

Pollution-Paris.JPG

 

Ce ne sont donc pas les clients du STIF qui prendront en charge le surcoût lié à cette gratuité, mais très probablement l’intégralité des français. Où et comment, je l’ignore mais ce qui est certain c’est que les « usagers » qui paient leur billet tous les jours ou leur abonnement tous les jours, et qui n’obtiendront aucun rabais de leur facture en fin de mois du fait de la gratuité de ces quelques jours, vont devoir mettre une nouvelle fois la main à la poche pour compenser le coût lié à une gratuité dont ils n’auront finalement pas bénéficié…

 

 

Ce qui me dérange aujourd’hui, c’est que ce soit le Président de Région Jean-Paul Huchon qui prenne toutes les décisions relatives aux transports en commun régionaux alors que lorsqu’il était en campagne en 2010, il assurait que les transports n’étaient pas de la responsabilité de la Région. Tout en cumulant sa fonction de président de région de sortant avec celle de Président du Syndicat des transports. Aujourd’hui on a changé de majorité. Lui a changé de discours.

 

 

A noter également que la région IDf est aux mains d’une majorité PS-EELV-FDG depuis mars 1998. La ville de Paris est aux mains de cette même majorité depuis 2001. Voilà maintenant près de 15 ans que des écologistes sont dans la majorité et pourtant les franciliens sont en train de connaître un pic de pollution dont l’importance est historique… En fait il n’y a que lorsque les écologistes appartiennent à la majorité que l’on ne parle plus d’écologie. Y a pas le temps… ils sont trop occupés par les petits calculs politiciens et les moyens à mettre en œuvre pour décrocher un bout de pouvoir.

 

 

 

Source image: RFI

Tag(s) : #Région

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :