Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Diffusé récemment sur France 3 puis ensuite sur LCP, le documentaire « Promotion Voltaire » était plongé au cœur de cette ancienne promo de l’ENA par laquelle était passé le Président de la République et bon nombre de ses collaborateurs actuels.

 

 

L’un d’entre eux, je ne sais plus lequel, a d'ailleurs justifié, en réponse aux polémiques, que compte tenu de la situation de la France, mieux valait composer une équipe de personnalités compatibles et opérationnelles entre elles, plutôt que de faire appel à des personnalités extérieures.

 

Un avis qui se vaut certes, mais quand on voit le résultat un an plus tard, est plus que discutable.

 

François Hollande est le Président de la République le plus impopulaire de toute l’histoire de la 5ème République. Un an après le premier tour de l’élection présidentielle, sa côte de popularité est encore plus basse que le taux de scrutins qu'avait obtenu sa candidature le 22 avril 2012 !

Preuve en est faite que s’entourer de personnes qui savent travailler ensemble est insuffisant ; autre erreur monumentale du Chef de l’Etat.

 

 

 

C’est également dans cette vidéo que l’ex trésorier de campagne de François Hollande, Voltairien lui aussi, Jean-Jacques Augier (de mémoire), nous apprend que le Gouvernement de Pierre Mauroy, au tout début des années 1980, dans le sentiment d’euphorie collective qui s’était emparé de toute la gauche française, avait complètement ignoré la nécessité de mettre en place des réformes économiques importantes durant 2 années de suite, leur préférant les réformes sociétales.

 

 

 

Suis-je le seul à faire un lien entre ce qu'il s’est passé l’année de ma naissance et ce qu’il se passe aujourd’hui ? Pitié ne me dites pas non…

 

 

 

Il est navrant de constater que 32 ans après sa première accession au pouvoir, le PS n’a ni évolué, ni muri, ni même réfléchi à ce que les français pouvaient bien attendre d’un gouvernement. Les mauvais choix et les mauvaises décisions politiques qui s'enchaînent en sont une indéniable preuve !

 

 

 

En fin d’année dernière, le Président de la République a cru bon de lancer le vaste chantier du mariage pour tous, pensant probablement rassembler les français derrière les valeurs du mariage. Décision stratégique stupide, irréfléchie et précipitée. Le texte sur le mariage pour tous n’aurait pas dû être abordé avant 2014, mais compte tenu des perspectives électorales noires qui se profilaient à l’horizon pour le PS, on dirait que le Gouvernement a pris ce qui lui passait sous la main pour occuper son temps et ainsi espérer occuper le nôtre.

 

 

 

Cinq mois plus tard, ce texte est en phase de passer aujourd’hui à l’Assemblée Nationale en seconde lecture, après avoir été validé une première fois au Palais Bourbon et légèrement modifié au Palais du Luxembourg.

 

 

 

Je ne vais pas refaire les débats du pour et du contre parce que je pense qu’ils ont pris des proportions qu’ils n’auraient pas dû prendre et je ne veux pas jeter d’huile sur le feu.

 

 

Le résultat de la stratégie hollandiste du « petit bonheur la chance » est dramatique : des élus de la République sont aujourd’hui menacés, sous différentes formes.

Menacer un élu de la République c’est menacer la République, la France et la stabilité de ses institutions ; un acte profondément anti-Républicain.

 

Le débat sur le mariage pour tous a profondément divisé les français et renforcé la haine homophobe. Des actes violents qui concernent les personnes homosexuelles en raison de leur orientation sexuelle ou non, il y en a malheureusement tous les jours et je les condamne. Je les condamne, tout comme je condamne toute forme de violence faite à l’être humain.

 

 

 

L’une des principales origines à mon sens de cette très nette augmentation d’actes homophobes réside, toujours d’après moi, principalement dans le fait que la communauté LGBT ait servi de bouclier à François Hollande. En perte de vitesse depuis plusieurs mois dans les enquêtes d’opinion, et conscient que sa politique n'arrivait pas à convaincre les français, la gauche a honteusement jeté la communauté homosexuelle en pâture aux haineux, en créant ainsi aux yeux des français un semblant de vie et d'actualité politique.

Ca fait déjà cinq mois que ça dure et ça marche ; personne ne s’intéresse aux mauvaises perspectives économiques pour cette année et les suivantes parce que tout le monde se focalise sur le mariage gay.

 

 

 

Je me bas depuis cinq mois pour ne pas tomber dans ce piège tendu par la gauche en essayant tant bien que mal de vous mettre en garde et de vous parler des VRAIS problèmes qui intéressent VRAIMENT TOUS les français, à savoir principalement s’ils seront assurés de pouvoir s’acheter de quoi bouffer demain.
A maintenant plus de 1 000 nouveaux chômeurs par jour de catégorie A depuis 365 jours, je pense qu’il devient plus que nécessaire pour l’opposition, tout comme le Gouvernement, de s’auto-discipliner et de réorganiser leur gestion des priorités !

 

 

 

Il faut être d’autant plus vigilant que Vincent Peillon, Ministre de l’Education, vient de recevoir un rapport sur la morale laïque à l’école… Voilà encore un sujet qui risque de déchaîner les passions et qui permettra à la majorité de masquer, encore une fois, le vide abyssal de sa politique derrière des prétextes et des priorités qui n’en sont pas réellement pour la très grande majorité des français.

 

 

Ces méthodes me font penser à ces moments où, pour avoir la paix, on balance un os à un chien pour l’occuper histoire d’être tranquille un moment ! La politique en France depuis le 6 mai dernier, c’est la même chose !

 

Jean-Marc-Ayrault-Christiane-Taubira-Vincent-Peillon-Pierre.jpgSource image: JDD.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0