Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le misérabilisme idéologique mêlé à une évidente méconnaissance véritablement profonde du monde de l’entreprise de la part d’un bon nombre de membres du gouvernement aura une fois de plus fait d’une promesse un simple écran de fumée…

 

 

Je m’insurgeai ici même le 22 mars dernier en trouvant profondément inacceptable l’ingérence de l’Etat socialiste dans le fonctionnement des entreprises françaises, suite à sa volonté de s’immiscer dans la rémunération des dirigeants d’entreprises privés.

 

 

Le PS aurait-il enfin compris que les mots réussite et initiatives individuelles ne sont pas des gros mots ? Le PS a-t-il enfin compris que celui qui gagne de l’argent ne le fait pas forcément au détriment des autres ? Le PS a-t-il enfin compris qu’il n’était pas possible qu’entretenir une forme de jalousie, de suspicion et d’envie à l’égard de ceux qui se lancent pour tenter de réussir était totalement absurde ?

 

 

Très honnêtement… Non, je ne le pense pas.

 

 

Vous n’ignorez pas que la légitimité de Pierre Moscovici à Bercy est plus que contestée depuis plusieurs mois. Aussi bien Ségolène Royal que Laurent Fabius n’ont pas hésité à employer des mots très durs à son égard, indirectement, dans les instants qui ont suivi l’annonce écran de fumée du Président de la République d’un possible remaniement.

 

 

Autant de Ministres à Bercy c’est trop. Le message envoyé est brouillé par les convictions trotskistes de l’un et sociales démocrates de l’autre. Cafouillages à répétition, mots durs pour renvoyer au final l’impression que chacun cherche avant tout à tirer la couverture à son avantage, avant de privilégier l’intérêt collectif.

 

 

Le problème maintenant c’est que la France est en panne et que si rien n’est fait, elle n’en terminera plus de couler. La France a besoin d’entrepreneurs, de ces leviers créateurs d’emploi et de richesse.

 

 

Pour réinstaller son autorité et sa légitimité à Bercy, Pierre Moscovici avait besoin de faire des annonces fortes tendant à laisser croire qu’il avait pris la pleine mesure des problèmes auxquels nous sommes confrontés. Le Chef de l’Etat avait salué ses résultats à l’international mais était resté muet sur ses résultats à l’échelle nationale…

 

 

En annonçant qu’il renonce à l’encadrement du salaire des patrons du privé, Pierre Moscovici prend une bonne décision et envoie (enfin) un message positif aux entrepreneurs ainsi qu’à tous ceux qui veulent entreprendre dans notre pays ! C’est aux entreprises eux-mêmes de s’auto-structurer et non pas à l’Etat de s’ingérer dans leurs affaires !

 

 

Il semblerait que la menace du Chef de l’Etat d’un éventuel remaniement en a réveillé quelques uns… Dommage qu’il n’ait pas pris l’initiative bien plus tôt : cela nous aurait évité de perdre une année complète…

 

Pierre-Moscovici-Arnaud-Montebourg.JPG

Source image: midilibre.fr/

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0