Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’était THE promesse de « Moi Président » qui était en veille depuis la mi-mai 2013.

 

Souvenez-vous !

C’était lors de cette conférence de presse que le Président de la République avait annoncé qu’un texte visant à accorder le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections locales serait présenté au Parlement après les élections municipales. A l’époque, il justifiait ce report de délais à quasiment un an en prétendant ne pas vouloir donner l’impression qu’il cherchait, avant les municipales, « à utiliser cette question du droit de vote des étrangers pour entretenir je ne sais quel malentendu. Donc ce texte ne sera pas présenté, jusqu’aux élections Municipales et après les élections Municipales, comme ça il n’y aura pas d’enjeu, il sera soumis au Parlement et le Parlement en fera l’adoption s’il le souhaite et s’il n’y a pas la majorité des trois cinquièmes hé bien le constat sera établi. »

 

 

Qu’il se rassure ; de malentendu, il n’y en a plus !

 

Droit-de-vote-des-etrangers.jpg

 

Le second tour des élections municipales va se tenir après-demain.

On annonce dans la foulée que le Président de la République a l’intention de s’adresser aux français. On sait d’ailleurs que depuis quelques heures son planning a été bousculé pour le début de semaine prochaine. On sait aussi et tous les membres de la majorité l’ont répété, que le Chef de l’Etat compte maintenir sa politique et n’a nullement l’intention de changer de cap.

 

 

C’est donc que la question du droit de vote des étrangers est toujours d’actualité et que nous ne devrions plus attendre bien longtemps avant d’en entendre à nouveau parler. D’ailleurs le retour de ce débat pourrait être imminent, probablement avant les Européennes de la fin mai puisque le Chef de l’Etat a bien précisé en mai 2013 que son texte serait présenté au Parlement après les municipales et non pas après les européennes… Il nous reste donc moins de deux mois à patienter pour que la machine se mette en route !

 

 

De son côté Robert Badinter estime que refuser le droit de vote aux étrangers est « un déni de droit »… Nul doute que le Parti Socialiste, dans son élan habituel de très grande générosité, toujours à la pointe dès lors qu’il s’agit de défendre les droits de tous les opprimés de la Planète, ne manquera très certainement pas l’occasion de se servir de ce sujet  pour rebondir, notamment auprès d’un électorat de gauche qui l’a quelque peu abandonné ces temps-ci !

 

 

Je rappelle également que les militants PS s’étaient exprimés non seulement en faveur du droit de vote des étrangers mais également en faveur de l’éligibilité de Maires étrangers… Nul doute que les deux vont de paire !

 

 

Affaire à suivre !

Tag(s) : #National et International

Partager cet article

Repost 0