Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était aux environs du milieu d’après-midi lorsque mon téléphone s’est vigoureusement mis à vibrer et à sonner plusieurs fois de suite ; j’ai instantanément compris qu’il venait de se passer quelque chose de très important.

 

 

En y regardant de plus près, j’ai entraperçu une dépêche de je ne sais plus quel média auquel je suis abonné, grâce à laquelle j’apprenais la présence du Député Jérôme Cahuzac aux micros de RMC.

 

 

Pour tout vous dire, et comme je l’ai manifesté dans l’un de mes tweets à ce sujet, je n’attendais rien de particulier de cette intervention : je ne me suis en effet pas trompé.

 

 

L’ancien Ministre Délégué au Budget, chef de file dans la lutte contre la fraude fiscale et pris la main dans le sac, a annoncé, après plusieurs jours de tergiversation, de fuites et d’indiscrets balancés par ci par là dans les médias, qu’il renonçait à son poste de Député.

Curieux alors qu’il y a quelques jours seulement, Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, disait lui envoyer un courrier dans lequel il lui demandait de mettre fin à sa fonction législative, alors que le futur ex-Député venait tout juste de laisser entendre que cela n’arriverait pas.

Mais bon… Passons !

 

 

J’ai lu soigneusement le rendu à l’écrit de l’intervention de Cahuzac, disponible sur le site internet de RMC. Pour ne pas me laisser attendrir par l’homme qui se la jouera sans doute blessé, je n’ai vu aucune vidéo de cette interview ni même pris soin d’en écouter un poadcast.

 

 

Sauf avis contraire, et bien évidemment erreur de ma part, j’ai l’impression que l’on est un peu dans le mea-culpa organisé et calculé avec au passage, une occasion évidente de noyer le poisson.

Jérôme Cahuzac reconnaît une faute mais on ne sait pas très bien laquelle : si c’est le fait d’avoir fraudé le fisc ou le fait d’avoir menti aux français… Personne ne le sait, sauf (peut-être) lui.

 

 

Jérôme Cahuzac ignore si Pierre Moscovici, François Hollande ou d’autres éminences socialistes du Gouvernement étaient au courant de son mensonge. Bien répondu ; qu’aurait-il pu dire d’autre sans risquer de ne mouiller personne ? Absolument rien…

 

 

L’argent viendrait des industries pharmaceutiques avec lesquelles il aurait travaillé une fois quitté le cabinet Ministériel dans lequel il officiait. Pour lui, aucun conflit d’intérêt. S’il pouvait en toucher un mot à Bruno Le Roux qui n’a visiblement pas compris qu’un ex-Premier Ministre reconnu pour son sérieux et ses compétences ça peut exister… C’est sûr qu’Ayrault nous a très mal habitués !

 

 

Sur ce compte il y avait bien 600 000 € et non pas 15 millions. Il le dit, l’affirme avec certitude. La dernière fois qu’il était nous est apparu aussi sûr de lui c’est lorsqu’il nous disait qu’il n’avait jamais eu de compte en Suisse… Je dis ça, je dis rien… Mais je le dis quand même.

 

Puis bon… Mettez-vous un instant à sa place.

 

Si Cahuzac avait reconnu qu’il y avait bien 15 millions sur ce compte mais qu’il n’en reste plus que 600 000, le journaliste lui aurait demandé où serait passé tout ce fric entre temps ! Il est donc tout à fait normal que l’ancien chef de file de la lutte contre la fraude fiscale ait répondu ce qu’il nous a dit… Ceci dit, ne disposant d’aucun élément, je ne vais très certainement pas mettre sa parole en doute. J’attendrai, comme les médias français, que les médias suisses fassent leur boulot, suivis ensuite par la Justice….

 

 

Pour moi, clairement, on est dans la mise en scène : l’ex-Ministre recherche la pitié des français et en devient vulgaire lorsqu’il cherche à se faire passer pour la victime d’un acharnement médiatique.

 

 

Jérôme Cahuzac est en situation de faiblesse et il n’a pas d’autre possibilité, pour limiter l’impact de sa faute su on image, que de faire profil bas. En remettre une couche comme il l’a fait en évoquant le suicide, pile à la fin de l’interview, est à mon sens purement calculé. Je ne nie pas le fait qu’il y ait pensé ; je déplore juste le fait que l’on n’en ait pas parlé plus tôt, ce qui aurait pu lever le doute sur l’intention qui aurait pu se dissimuler derrière ce propos.

 

 

Il ne faut pas que les français perdent de vue que Jérôme Cahuzac est aussi bon comédien que gros menteur. Il a menti aux français, les yeux dans les yeux, pendant 4 mois. Pourquoi devrions-nous le croire aujourd’hui ?

 

 

A lui de se battre pour nous prouver que ce qu’il dit aujourd’hui est vrai et à la Justice ensuite de faire son travail.

Qu’il soit entouré de communicants est à mon sens plus qu’évident ; Laurent Fabius aussi en son temps en avait eu besoin, notamment pour rebondir politiquement après le scandale du sang contaminé. Là où je suis dépité c'est lorsque j'apprends que cette vraie fausse interview a été enregistrée et non pas diffusée en direct, mais également que le discours de l'ex Ministre a été formaté par les mêmes communicants que ceux de DSK... 

 

Personnellement je ne suis pas dupe.

J’attends que les médias et la Justice fassent leur travail, mais en aucun cas je ne me laisserai attendrir par un homme qui n’a eu de par le passé que d’autre mécanisme de défense, le mensonge.

 

http://www.rmc.fr/images/article/910410.jpg

Source image: RMC.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0