Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est encore un nouveau couac qui a agité mardi matin le microcosme politique français suite à la brillante sortie du Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, aux micros de la radio RTL.



D’après lui, le gouvernement pourrait envisager de revoir à la baisse une fois de plus ses prévisions de croissance pour l’année 2013. Initialement prévues dans le programme présidentiel du candidat François Hollande à 1,7% puis abaissée entre temps à 1,2%, pour finir par arriver à 0,8% à l’automne dernier, elles pourraient finalement s’établir, d’après ce qu’aurait laissé entendre Laurent Fabius, aux alentours de 0,2, voire 0,3% pour l’année 2013.



Le Ministère des Finances a rapidement démenti en affirmant que le gouvernement se prononcera ce vendredi 22 février, une fois que la Commission Européenne aura rendu ses prévisions sur le sujet, comme l’exige la procédure.



D’ici là, « You shut-up fucking shit ! »…

Mais en attendant, la nouvelle n’avait bien évidemment pas manqué de faire réagir une grande partie de l’exécutif socialiste !

 


Le Président de la République, François Hollande, a rappelé que la France reverra sa prévision de croissance vers la fin mars, tout en confirmant qu’elle n’atteindra pas cette année les 0,8%.



Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault s’est de son côté empressé d’arrondir les angles tout en restant relativement évasif, en affirmant qu’il n’y aurait pas de nouveau plan de rigueur et que l’objectif du retour à l’équilibre fixé d’ici la fin du mandat du Chef de l’Etat serait maintenu. Cela ne l’a pas empêché pour autant d’organiser aujourd’hui un déjeuner, entouré de ses 38 ministres, à qui il demandera de faire des économies !



Au final qu’en est-il ?

Bruxelles prévoit un taux de croissance pour l'année 2013 en France de 0,1%.

François Hollande avait promis de ramener le déficit public d'ici la fin de l'année à 3%.

La Commission Européenne prévoit de son côté un déficit public pour la France de 3,7% en 2013 et 3,9% en 2014. On est donc très loin des 3% auxquels nous nous sommes engagés! En attendant, la rigueur semble poindre le bout de son nez pour les prochains mois...


 

 

Bien mal en a pris à Laurent Fabius de vouloir sortir des clous !

Dans tous les cas, si le taux avancé par le Ministre des Affaires Etrangères est exact, cela signifierait qu’en l’espace de 12 mois, les prévisions de croissance faites par les socialistes pour l’année 2013, en France, ont au « mieux » été divisées par 6 et au pire par 9 !



J’ignore qui sont les économistes qui ont participé à l’élaboration des « 60 engagements pour la France » de François Hollande, mais j’ose espérer pour le bon équilibre et l’avenir de mon pays, qu’ils aient abandonné à tous jamais les prédications en matière d’économie et qu’ils envisagent très sérieusement la reconversion professionnelle !



Il faut savoir qu’en réalité, 0,5 point de croissance en moins c’est l’équivalent de 9 à 10 milliards € de manque à gagner pour l’Etat français. Je rappelle qu’un Etat élabore son budget en fonction, notamment mais pas uniquement, des prévisions de croissance pour l’année suivante.

Le budget de l’année 2013, imposé au forceps par les Députés PS après de multiples rejets, tablant sur une prévision de croissance de 0,8% que l’on sait désormais fantaisiste, il se pourrait bien que 9 à 10 milliards € de dépense publique ne soient pas financés d’ici la fin de l’année !



Et comme un malheur n’arrive jamais seul hier également le quotidien économique La Tribune nous apprenait que le Consensus Forecast tablerait finalement sur une croissance française de l’ordre de... 0% pour l’année 2013 !

Une croissance nulle deux années consécutives c’est du jamais vu ; l’instant est historique…



Pour l’heure nous ne pouvons que supputer sur les prévisions de croissance pour l’année 2013, mais s’il est une seule chose sur laquelle nous pouvons être certain la concernant, c’est qu’elle est en panne depuis au moins 12 mois !



Ni Lionel Jospin, ni François Mitterrand n’ont jamais fait de François Hollande un Ministre. Cela aurait dû, à mon sens, mettre la puce à l’oreille des français. Maintenant que le mal est fait, nous ne pouvons malheureusement guère faire autrement que de composer avec…



L’avantage d’un tel tapage médiatique lié à ce couac ne peut finalement que plaider à la faveur du gouvernement.

Inconsciemment, tout ce remue-ménage nous prépare à l’idée qu’il pourrait probablement y avoir en France un nouveau plan d’austérité d’ici la fin de l’année 2013. L’attente liée à la divulgation de l’avis de la Commission Européenne permet à nos gouvernants d’élaborer une stratégie de communication autour de ce qui ne sera de toute évidence plus du tout une surprise lorsqu’elle nous sera confirmée vendredi prochain !

Attendez-vous d’ici à la fin de ce week-end ou au tout début de la semaine prochaine, à entendre parler encore une fois non pas d’un plan de rigueur mais d’un imminent « effort juste et solidaire »…

 

On-vous-a-dit-qu-on-etait-la.jpg

Source image: Mediavox.fr

Tag(s) : #Citations et reprises médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :