Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cote de confiance... Cote de popularité... Indice de popularité. Le résultat est reste le même !

Jamais avant François Hollande la fonction présidentielle n’avait autant été dénigrée. Jamais elle n’avait aussi peu pesé dans l’opinion des français. Plus simplement… Pire ? Ca n’a jamais existé !

 

 

Il ne s’agit là nullement d’une appréciation personnelle, mais bel et bien d’une réalité statistique, donc officielle !

Le JDD publiait hier son baromètre mensuel IFOP sur la côte de popularité du Chef de l’Etat et de son Premier Ministre. Bien évidemment il y a une multitude d’enquêtes de ce genre mais pour ma part je me réfère à celle-ci, étant actuellement la plus ancienne de toutes et donc à mon sens, l’une des plus fiable.

 

 

Dans l’enquête du mois d’avril 2014, publiée hier, François Hollande totalise 18% de satisfaits. Jamais, de toute l’histoire de la cinquième République, un Président de la République en exercice n’avait réussi à tomber aussi bas. Aussi vite c’est un record à inscrire au Guiness Book…

 

 

Là où ce baromètre fait mal, surtout chez les socialistes, c’est lorsque l’on apprend que Manuel Valls, Premier Ministre, pulvérise lui aussi un record. Jamais il n’y avait eu autant de points d’écart entre un Président de la République et son Chef de Gouvernement. Valls est à 40 points au-dessus de François Hollande.

 

 

Pour Jean-Glavany, Député PS, « Le popularité de Valls aidera le Président ». Personnellement je pense l’inverse. L’impopularité d’Hollande fera sombrer la cote de popularité de Valls.

 

Hollande-Valls-JDD-IFOP.jpg

 

J’avais vaguement entendu que le socle électoral du PS était aux environs des 14% et qu’il avait été atteint lors de je ne sais plus quelle élection au début des années 1990. La cote de popularité de François Hollande n’en est plus très loin et s’il ne se pose pas encore de questions, cela ne devrait pas tarder d’être le cas.

 

 

Du temps où il n’était qu’un opposant, celui qui est devenu depuis Président de la République par accident n’hésitait pas à dire qu’un « Président ne peut pas Gouverner en-dessous de 30% de confiance ». Et qu’en pense-t-il aujourd’hui de ses grandes théories ? Sont-elles toujours d’actualité lorsqu’elles le concerne ?

 

 

Le 6 mai prochain nous allons « fêter » les 2 années d’arrivée au pouvoir de François Hollande. Jamais avant ce jour-là la France n’avait été aussi mal en point. Continuer d’évoquer l’héritage c’est démontrer qu’on n’a absolument aucune solution à apporter à la résolution des maux d’aujourd’hui et par conséquent, sur le court terme, la stabilité de la France est menacée.

 

 

Les résultats des Municipales n’ont été « qu’un » séisme politique. Le tsunami dévastateur devrait arriver avec les européennes.

 

 

Source image: JDD

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0