Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà une nouvelle bien intéressante qui depuis hier fait le tour de l’intégralité des médias !

 

 

D’après Alain Zabulon, directeur adjoint du cabinet de François Hollande à l'Elysée, auditionné le mardi 18 juin par une commission d'enquête parlementaire, le Président de la République aurait eu connaissance du compte de Jérôme Cahuzac dès le 15 décembre 2012, soit à peine une petite dizaine de jours après que l’affaire ait éclaté au grand jour !

Trois mois et demi se sont écoulés entre le jour où le Chef de l’Etat a été mis en au courant et celui où il a demandé à son Ministre de démissionner.

 

 

 

Le 4 décembre 2012 :

Jérôme Cahuzac poste deux Tweets menaçants dans lesquels il dit :

« Je ne sais pas de quoi il est question. Je n'ai jamais eu de compte en suisse ou ailleurs. C'est ahurissant ½ »

« Je poursuivrai tous ceux qui reprendront cette calomnie gravement diffamatoire et qui porte atteinte à mon honneur. Y compris ici ! 2/2 »

 

 

 

Le 5 décembre 2012 :

Médiapart publie un enregistrement dans lequel on entend un homme dont la voie ressemble à celle de Jérôme Cahuzac parler d’un compte planqué en Suisse.

 

 

 

Le 11 décembre 2012 :

Jérôme Cahuzac entame des démarches auprès de la banque Suisse pour prouver son innocence et en profite au passage pour poster encore un Tweet :

« Tenter de me salir ne prouvera pas ce qui n'existe pas. La justice est saisie. #determination #integrite #interetgeneral »

 

Francois-Hollande-Jerome-Cahuzac.jpg

 

Le 8 janvier 2013

François Hollande et Jean-Marc Ayrault soutiennent Jérôme Cahuzac:

« Il n'y a pas d'éléments qui amèneraient à changer la situation de Jérôme Cahuzac. Il est membre du gouvernement, par définition, il a le soutien du président et du Premier ministre. »

 

 

 

Février 2013

La Suisse envoie des documents aux services fiscaux français. Officiellement, Jérôme Cahuzac ne les aura pas consultés. Aux micros de Jean-Jacques Bourdin, il continuera d'affirmer:

« Moi je connais la vérité et je n’ai donc aucun doute sur la nature des réponses qui ont été apportées. Je suis toujours ministre du Budget. Depuis le début, c’est moi qui dis la vérité. Je n’ai jamais eu de compte en Suisse. »

 

 

 

Le 19 mars 2013

Trois mois après le début de l’affaire, Jérôme Cahuzac démissionne pour dit-il « se consacrer à la préparation de sa défense ». En réalité, une information judiciaire a été ouverte contre X pour blanchiment de fraudes fiscales et c'est elle qui l'aura décidé à quitter ses fonctions.

 

 

 

Le 2 avril 2013

Un Tweet du canard enchaîné révèle que Jérôme Cahuzac est passé aux aveux…

 

 

 

Le 8 avril 2013

François Hollande s’exprime sur le sujet :

« J'ai appris hier, avec stupéfaction et colère, les aveux de Jérôme Cahuzac devant ses juges. (...) J’affirme ici que Jérôme Cahuzac n’a bénéficié d’aucune protection, autre que la présomption d’innocence. Et il a quitté le Gouvernement à ma demande dès l’ouverture d’une information judicaire. (...) La République c'est notre bien le plus précieux. Elle est fondée sur la vertu, l'honnêteté, l'honneur. »

 

 

 

Le 18 juin 2013

On apprend que François Hollande aurait été informé dès le 15 décembre de l’existence du compte de Jérôme Cahuzac…

 

 

 

Pourquoi avoir attendu tout ce temps ?

Pourquoi avoir attendu la révélation par la Justice d’éléments accablant l’ancien Ministre pour le démissionner, alors que le Chef de l’Etat avait déjà eu connaissance plusieurs mois auparavant de l’existence de ce compte ?

 

 

Source image: SudOuest.fr

 

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0