Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous souvenez-vous de ce que disait François Hollande, Premier Secrétaire du Parti Socialiste et leader de l’opposition, lors des dernières élections municipales de 2008 ?

 

Voici quelques extraits de son discours, que vous pourrez par ailleurs retrouver en intégralité en cliquant ici.

 

« Les résultats eux-mêmes sont incontestables ; il était d’ailleurs assez risible hier soir d’entendre tel ou tel ténor de la droite dire qu’il n’y avait pas eu de vote sanction.

 

[...]

 

« Et le rassemblement au second tour se fait autour du projet, des alliances qui ont été conclues et dans une clarté par rapport à l’objectif, celle de l’opposition à Nicolas Sarkozy pour ces élections. » L’enjeu d’une municipale pour le PS n’est donc pas local, contrairement à ce qu’il essaie de nous faire croire aujourd’hui.

 

[...]

 

La portée nationale du scrutin : Elle concerne le Président de la République, le gouvernement et la majorité. Rarement un Président de la République, après de 10 mois aux responsabilités, n’aura connu d’échec plus cinglant, déconvenue plus grande, défiance plus affirmée. Il n’y a d’ailleurs aucun précédent d’une telle défaite.

Le Président de la République avait dit qu’il entendrait le message des Français. Maintenant, nous voulons entendre le Président de la République. Car, il y a eu un message : il suppose que l’on comprenne ce qu’est la frustration de beaucoup de nos concitoyens par rapport aux promesses non tenues en matière de pouvoir d’achat.

 

J’adresse, au nom même du Parti socialiste, deux exigences au pouvoir :

La première est un remaniement du Président de la République lui-même et de sa politique ; cela vaut pour le comportement, mais cela vaut surtout pour la politique telle qu’elle est menée.

La deuxième demande est pour une revalorisation immédiate des petites retraites et des salaires.

Pour les petites retraites, il faut maintenant qu’il y ait une augmentation des pensions de reversion, du minimum vieillesse et, d’une manière générale, du taux de remplacement.

Il faut aussi une revalorisation des salaires. Je demande une anticipation de la revalorisation du SMIC dès le mois prochain.

 

Mais, plus largement, pour prendre toute la mesure et du vote qui vient de s’exprimer et de la situation économique et sociale, comme des décisions qui doivent être prise, je demande au Premier ministre qu’un débat sur les questions économiques, financières et budgétaires soit ouvert dès la reprise des travaux du Parlement et que, notamment sur les mesures qui doivent concerner le pouvoir d’achat, il puisse y avoir la confrontation des propositions du Premier ministre et du gouvernement et celles de l’opposition.

 

Le scrutin de dimanche doit donc être utile pour les Français qui doivent être accompagnés dans leur vie quotidienne par des villes et des départements qui eux-mêmes doivent porter des valeurs de progrès et utile pour le pays si le gouvernement et le Président de la République en tirent les conclusions les plus évidentes. »

 

 

Ségolène Royal de son côté accusait également la majorité de l’époque d’être responsable de sa défaite à ces élections, tout comme Laurent Fabius

 

 

Et tous ces grands cerveaux ils en pensent quoi aujourd’hui des résultats du premier tour de l'élection qui s'est jouée hier ?

 

Municipales-2014.jpg

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0