Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une catastrophe.

Peu importe le côté par lequel on regarde les chiffres ; ils sont exécrables. Là où on nous promettait il y a un an d’inverser le sens de la courbe du chômage on se retrouve aujourd’hui avec une progression inquiétante et brutale de la hausse !

 

Chiffres chômage françois hollande janvier 2013

 

Jamais il n’y a eu autant de chômeurs en France qu’aujourd’hui. Ils étaient 3 608 700 de catégorie A et 5 236 300 toutes catégories confondues en février dernier. A titre indicatif pour la catégorie A, le chômage a progressé de 15,32% depuis l’élection de François Hollande et de 14,03% toutes catégories confondues. C’est +0,91% pour la première catégorie et +0,14% pour la seconde rien que sur un mois. Soit + 1 620 nouveaux chômeurs par jour ouvré rien que sur le seul mois de février 2014...


Hausse-chomage-fevrier-2014.jpg

 

Autre chiffre, dont je n’ose parler tellement il est accablant pour l’actuelle majorité, c'est le nombre de radiations des listes de Pôle Emploi. Elles ont en effet progressé de +28,16% entre les mois de janvier et février 2014... Que voulez-vous rajouter à ça ?

 

Radiations-liste-Pole-Emploi-fevrier-2014.jpg  

 

Du côté des chômeurs inscrits depuis un an ou plus, toutes catégories confondues, la hausse est toute aussi inquiétante puisqu’elle en est à +24,32% depuis l’élection de François Hollande. Cela peut notamment vouloir dire que le chômage de longue durée s’est enraciné. C’est également très mauvais signe puisque le temps d’inscription sur les listes de Pôle Emploi a progressé de +5% en l’espace de 21 mois.

 

 

Le chômage des femmes, priorité de campagne de François Hollande, a progressé de +12% depuis son élection là où celui des jeunes de moins de 25 ans, autre priorité de campagne de François Hollande, a également fortement progressé de +18% depuis son élection.

 

 

Que voulez-vous rajouter après un tel bilan ?

Comment Michel Sapin, Ministre du Chômage, va-t-il nous expliquer ces chiffres demain ? Il nous dira encore une fois qu’ils sont bons et qu’ils sont le reflet d’une politique volontariste en matière de lutte contre le chômage ?

 

 

Et enfin, pour finir, le Président de la République a fièrement déclaré hier que « Le Gouvernement doit entendre les français ». Simple détail… C’est le Président de la République qui choisit le Chef du Gouvernement et qui le charge de mettre en œuvre les promesses pour lesquelles il a été élu. La responsabilité du marasme dans lequel nous nous trouvons n’est, à mon avis, pas à imputer au Gouvernement mais plutôt à la politique voulue par le Chef de l’Etat.

 

 

Voter PS et plus généralement à gauche c’est continuer d’encourager ce naufrage. Dimanche, pensez-y…

 


 

 

Sources: DARES mai 2012 et février 2014

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0