Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est un peu la news qui enflammé le web cette semaine.

Certains se sont simplement chargés de la relayer, d’autres ne s’y sont pas intéressés et d’autres encore l’on commentée, dont certains n’y sont d’ailleurs pas allés avec le dos de la cueillère.

C’est malheureusement le risque quand on est exposée médiatiquement…

 

 

A titre personnel, j’ai simplement opté pour un petit rappel de la majorité à sa mémoire.

A l’annonce de cette info, j’ai publié un ou plusieurs tweets mettant en doute la crédibilité de la majorité en matière d’autorité, tout en ne manquant pas au passage de lui rappeler qu’en d’autres circonstances, pour des faits plus ou moins similaires, elle exigeait des démissions presque collectives…

Instrumentaliser la vie privée d’un politique pour s’en servir contre lui est un acte aussi lâche que minable.

 

marisol-touraine.jpg

 

Voici d’ailleurs l’un de mes tweets, avec au moins une faute, repris (comme par hasard ?) par le Nouvel Obs’ :

 

Quel intérêt de le citer si ce n’est pour donner de la consistance à un sujet qui n’en a pas ?

Sont-ils tous tant amnésiques que ça à gauche pour ne pas se souvenir de ce qu’ils écrivaient du temps où la majorité était de droite ? Entendons-nous bien, je ne parle pas de CE journaliste dont je ne connais pas les écrits ; disons simplement qu’il me sert d’exemple, tout comme mon tweet lui permet d’illustrer son propos.

 

 

C’est navrant que ceux qui vomissaient il y a quelques mois sur les enfants des autres soient aujourd’hui les premiers à tout excuser parce que les enfants mis en cause cette fois-ci ont des parents dont la sensibilité politique correspond à la leur.

Bon ceci dit, je comprends qu’ils aient, de manière générale à gauche, du mal à comprendre où est le problème dans le cas de cette affaire puisque l’idée de faire les poches aux gens est la base même de leur idéologie… Du coup beaucoup de choses s’expliquent…

 


Ca n’est certes pas évident pour une mère, d’autant plus lorsqu’elle est exposée de la sorte, de vivre ce que la Ministre connait en ce moment. C’est justement parce que je respecte cette douleur, qu’à aucun moment je ne m’en suis pris à elle. Mes détracteurs chercheront comme d’habitude à arranger la vérité, mais je sais parfaitement ce que j’ai dit et où j’ai posé mes limites.

 

 

Si un jour je venais à être dans la même configuration que la Ministre de la Santé à cet instant, j’aimerai que l’on respecte ma vie privée. Le moment présent n’est sans doute pas simple à vivre et il n’y a aucun intérêt de remuer le couteau dans la plaie.

 

 

Aussi, je ne demanderai pas sa démission ni même quoi que ce soit du genre.

Son fils est majeur, vacciné et responsable de ses actes ; passée certaines étapes de la vie, les parents ne sont plus responsables des conséquences liées aux chemins que prennent leurs enfants…

 

Source image: 24matins.fr

Tag(s) : #Citations et reprises médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :