Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme chaque année depuis 1910, nous célébrons le 8 mars «La journée internationale de la femme», mouvement initié par une journaliste allemande, alors que des femmes socialistes de tous pays manifestaient à Copenhague pour réclamer leurs droits et défendre le droit de vote.

 

 

Depuis c’est l’occasion, comme tous les ans, de répéter inlassablement que la femme n’est pas l’égale de l’homme mais aussi de pointer la condition des femmes dans certains pays du Monde.

 

 

La situation des femmes a énormément progressé en France ces dernières décennies et même si elle est aujourd'hui proche d'être l'égal de l'homme, il n'y a aucun risque pour que cette journée ne disparaisse !

Elle permet en effet à quelques groupes politiques fins stratèges, de récupérer cet évènement à leur avantage et de s’en servir pour justifier un certain nombre de mesures parfois toutes aussi démagogiques que profondément stupides ou totalement discriminatoires !

 

 

Depuis cet accident de parcours de la droite qui a propulsé par défaut la gauche au pouvoir, François Hollande n’a eu de cesse de faire tout ce qu’il pouvait pour séduire le vote féminin. Parité de principe dans le gouvernement, mais pas dans son cabinet à l’Elysée, création d’une commission chargée de compter le nombre de femmes tuées dans les séries TV, obligation de présenter une candidature paritaire aux élections locales, et tout un nombre d'autres mesures toutes aussi démagos que ridicules!

 

Bref ; un florilège d’annonces purement opportunistes !!

Toute cette esbroufe serait parfaitement louable si elle était motivée par le bon sens, le courage politique mais aussi et surtout par des convictions profondes, réelles et sincères ; hors, ça n’est absolument pas le cas…

 

 

Démonstration grâce à l’essai de Bruno Jeanbart, Olivier Ferrand et Romain Prudent, du think-thank réputé proche du PS, « Terra Nova » et intitulé « Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? », daté du 10 mai 2011 et disponible au bas de cet article en PDF.

Petite parenthèse: ce rapport reviendra à de multiples reprises prochainement. Vous comprendrez pourquoi lorsque j'y ferai référence. C'est une merveille...

 

 

 

Comment on a introduit au PS l’idée d’instrumentaliser les femmes

LES FEMMES

« (…) Des années 1980 à 2007, en parallèle d’une entrée plus massive des femmes sur le marché du travail, la polarisation liée au genre s’est lissée, avant de se renverser. En 2007, pour la première fois de l’histoire électorale française, les femmes ont plus voté à gauche que la moyenne nationale : elles ont voté en faveur de Ségolène Royal à hauteur de 48%, soit 2 points de plus que les hommes. (…) Cette tendance s’est confirmée lors des élections régionales de 2010. C’est chez les femmes qu’a pu être observée l’une des poussées les plus sensibles de la gauche : elles ont voté en sa faveur à hauteur de 58%, soit 10 points de plus qu’en 2007, le vote masculin en faveur de la gauche ne progressant dans le même temps que de 5 points, à 51%.

Nombreuse – elle représente aujourd’hui 51,5% de la population totale -, la population féminine aura tendance à maintenir sa supériorité numérique dans les prochaines années, en dépit d’une infériorité numérique parmi les classes d’âge les plus jeunes et du fait d’une espérance de vie exceptionnelle des femmes.

C’est un autre fait politique important : le basculement du vote féminin de droite à gauche est rapide, de sorte que les femmes représentent une part majeure du nouvel électorat de gauche. »

 

 

 

Ce que l’on a conseillé au PS

Quelle stratégie la gauche doit-elle adopter pour faire le plein de son nouvel électorat naturel ?

« Elle doit opter pour une stratégie de valeurs.

L’électorat « France de demain » les partage. Il y a des marges de manœuvre. Les élections régionales de 2010 ont montré que le vote à gauche des femmes, des jeunes, des diplômés progressent plus fortement que la moyenne de l’électorat. Pour accélérer ce glissement tendanciel, la gauche doit dès lors faire campagne sur ses valeurs, notamment culturelles : insister sur l’investissement dans l’avenir, la promotion de l’émancipation, et mener la bataille sur l’acceptation d’une France diverse, pour une identité nationale intégratrice, pour l’Europe. »

 

 

 

Et ainsi de suite pendant des dizaines et des dizaines de pages, démonstrations graphiques à l’appui ! Après ça, comment vouloir encore nous faire croire que l’intérêt du PS pour les femmes est uniquement motivé par une volonté politique mais surtout morale d’égalitarisme ?

 

 

C’est faux et archi faux !

 

 

Et ne me taxez pas de misogynie…

Je respecte les femmes ; toutes les femmes… Et d’ailleurs, sans verser dans le discours de la copine qui est plus noire qu'une vraie noire, la personne que j’aime le plus au monde aujourd’hui est une femme qui n'est ni de gauche, ni de droite et dont toutes ces considérations purement électoralistes lui passent bien au-dessus… Croyez-moi…

 

 

De derniers éléments venant prouver à quel point au PS on aime et on considère les femmes:

« Ministre de la Santé, Marisol Touraine a du mal à se dépatouiller de la grogne des médecins libéraux. Paris-Matchécrit qu’à l’Elysée, "on reconnaît à demi-mot une erreur de casting".» et un autre de la qualifier
«d'anti-révélation».

Sur Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée aux Personnes handicapées: «Elle n’est pas trop sur ses sujets ; elle a la tête à Marseille.»

Ou encore Fleur Pellerin, Ministre à l'Economie Numérique: « C’est une Claude Allègre en minijupe.»

Source: LeLab.Europe1.fr

 

 

Non vraiment...
Au PS ils les aiment les femmes... Et on sent que c'est sincère...

 

8-mars-2013-Journee-internationale-femme-Najat-Vallaud-Bel.jpg

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes.

Source image: ContrePoints.org

 

 

 

Rapport Terra Nova Stratégie électorale by Pierre Parrillo

 

 

110421 -Gauche, quelle majorité électorale pour 2012 - Ferrand Jeanbart Prudent_0 by Pierre Parrillo

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0