Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut dire que les frontières (ou les connivences ?) entre la sphère politique et la sphère médiatique sont devenues tellement minces, qu’il est désormais devenu quasiment impossible de les différencier…

 

 

Ceci dit, il suffit de jeter un œil sur le compte Twitter de nombreux journalistes pour comprendre qu’en réalité, la neutralité de la presse n’est qu’une illusion. Une blague. Une grosse farce. D’ailleurs je n’ai jamais bien compris pourquoi la majorité d’entre eux précisaient être journalistes, suivi de l’indication #ComptePerso, où se mêlent pourtant à la fois tweets perso, relais d’infos, les leurs et celles de leurs amis, donnent leur avis sur l’actualité, prennent parti politiquement, se soutiennent entre eux, se font connaître auprès d’autres Twittos en indiquant être journalistes… Et la liste pourrait être bien longue…

 

 

De l’engagement militant à celui de journaliste ?... Peut-il vraiment y avoir une frontière infranchissable ? Une barrière qui différencierait une fonction de l’autre ? J’en doute.

 

 

Il ne me viendrait personnellement pas à l’idée de citer dans ma bio le nom de mon employeur, puis de tweeter avec le parti pris qui est le mien, tout en ne devant faire face à aucun problème éthique et moral simplement parce que je me suis donné bonne conscience en ajoutant le #ComptePerso… Le monde à l’envers !

 

 

Voilà qui m’amène du coup à évoquer Bruno Roger-Petit, qui a d’ailleurs pris soin de brutalement fermer son compte Twitter quelques minutes à peine après que l’on apprenne sa nomination comme porte-parole de l’Elysée… Un problème de conscience peut-être ? Je l’ignore… Dans tous les cas son exemple illustre à merveille l’incohérence qu’il y a à tweeter personnellement tout en affichant sa profession… Surtout si c’est pour ne plus rien assumer une fois que sa situation personnelle évolue !

 

 

Il faut dire que ses tweets étaient tellement subjectifs qu'ils ne pouvaient laisser aucune place au doute concernant ses ambitions... Un travail de longue haleine qui dure au moins depuis Sarkozy Président... C'est dire à quel point sa langue doit être lisse, ses mains crémées, ses dents qui ont rayé le parquet, etc... (avec tout le respect que je pourrais hypothétiquement lui devoir) M'enfin... Au moins maintenant son acharnement militant sera rémunéré : il ne fera plus ça pour rien comme ça devait certainement être le cas jusqu'à présent... Comme quoi ; dans la vie, il ne faut jamais désespérer...

 

 

Après Raquel Carrido (extrême gauche) chez Bolloré (C8), Julien Dray (PS) sur LCI (Bouygues), Raffarin (LR) sur France 2 (Service Public), Henry Guaino (LR) chez Sud Radio (droite dite « forte »), Edouardo Rihan Cypel (PS) sur Radio Nova (aux mains de Pigasse), Jean Messiha (FN) qui bascule sur Europe 1 (Lagardère), Aurélie Filipetti (PS) et Gaspard Gantzer (ex-conseiller de Hollande) qui s’affichent sur RTL (société mère au Luxembourg), jamais la frontière entre presse et politiques n’a été aussi mince… Pire… Je pense qu’on peut désormais, suite au casting des rédactions françaises pour l’année 2017/2018, affirmer très sereinement qu’il n’y a plus aucune différence entre l’un et l’autre…

 

 

Admirez au passage l’incohérence des uns et des autres entre les postures qu’ils adoptent et ceux à qui ils serviront désormais le soupe… Surtout chez les plus grands dogmatiques et idéologues que compte la politique française.

Source image: impression écran RTBF https://www.rtbf.be/info/medias/detail_france-le-journaliste-bruno-roger-petit-nomme-porte-parole-de-l-elysee?id=9694545

Source image: impression écran RTBF https://www.rtbf.be/info/medias/detail_france-le-journaliste-bruno-roger-petit-nomme-porte-parole-de-l-elysee?id=9694545

Le compte Twitter porté "disparu" :

 

 

L'historique de son existence confirmé et conservé par Google:

 

L'illustre neutralité journalistique"...

 

Tag(s) : #CeQueJEnPense

Partager cet article

Repost 0