Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Evidemment la campagne présidentielle est officiellement terminée depuis hier soir, mais je ne pouvais pas laisser ce 1er tour approcher sans avoir ici-même exprimé, comme à l’accoutumé, ma propre opinion. D'ailleurs je ne suis pas du sérail politique et donc suis entièrement libre des contraintes qui sont imposées aux candidats. Je peux donc aisément me permettre d'avoir avec vous une conversation que je pourrai avoir avec n'importe qui dans la rue... Sans compter que je doute que ce blog ait la capacité d'inverser la tendance d'un scrutin !

Pourquoi ne pas m'être manifesté plus tôt ? Parce que je suis rentré hier en fin d’après-midi de vacances et parce que j’avais d’autres choses urgentes à faire !

 

 

Je vous propose de lister tous les candidats, en émettant un commentaire synthétisant mon avis à son sujet. Avis certes éloigné d’une analyse politique, mais le choix d’un candidat se fait souvent sur un point de détail qui fait la différence et c’est de ce détail dont je veux vous parler.

 

 

Philippe Poutou

Un mec qui veut désarmer les flics ? Impensable pour moi… J’ai d’ailleurs à cet instant une pensée émue pour Xavier Juglé dont j’adresse toutes mes condoléances à sa famille, ses amis et à son conjoint.

 

 

Nathalie Artaud

Une candidate au programme qui a deux siècles de retard… La France est au 21ème siècle là où la candidate n’arrive pas à considérer le monde au-delà du prisme des idées du 19ème siècle…

 

 

Jean Lassalle

Heu… Voilà quoi… Rien à dire, rien à en penser. Donc next !

 

 

Jacques Cheminade

A 75 ans je pense, à l’identique de ce que j’exprimais sur Alain Juppé, qu’on a fait son temps et qu’on n’est plus en phase avec les aspirations d’une société… Question de génération tout simplement.

 

 

François Asselineau

Haut fonctionnaire diplômé de l’ENA… Bizarrement ça me rappelle le plus grand fiasco de toute l’histoire de la 5ème République… Arrêtons le massacre ! STOP !…

 

 

Nicolas Dupont Aignan

Son objectif est clair : adoucir ses positions pour récupérer l’électorat de droite qui ne veut pas de Fillon. Désolé mais la basse manœuvre politique n’a aucune prise sur moi…

 

 

Benoît Hamon

Même ses petits camarades du PS refusent de le soutenir… Pourquoi donc irai-je voter pour lui ?

 

 

Jean-Luc Mélenchon

Excellent orateur certes, mais le chant des sirènes populistes n’est qu’un vaste écran de fumée… Et un millionnaire qui se la joue proche du peuple ça ne prend pas sur moi. Le milliardaire Trump avait fait la même chose : on voit le résultat !

 

 

Marine Le Pen

Son programme c’est celui du PCF des années 1980, dixit François Hollande…

La candidate la joue antisystème tout en profitant allègrement des largesses qu’il offre…

Exercer le pouvoir implique de faire évoluer son discours au-delà de ce simplisme que relève la brève de comptoir et qui, ne soyons pas dupes, ne résolvent aucun problème… Si l’exercice du pouvoir était aussi simple et aussi facile que ce que suggère le FN, d’autres l’auraient fait déjà bien avant lui…

 

 

Emmanuel Macron

Il a contribué à la rédaction du programme de François Hollande en 2012 et a été l’un de ses collaborateurs pendant 4 ans. Aujourd’hui il veut essayer de nous faire croire que le bilan du Président sortant n’est pas le sien. Amusant.

On ne peut pas prétendre faire de la politique autrement quand soit même on utilise, pour sa campagne, exactement les mêmes méthodes de communication que celles utilisées par des générations de personnalités politiques avant lui…

LRPS ou encore l’UMPS… Vous savez, le slogan favori du FN… Hé bien le FN en a rêvé et Macron l’a fait en attirant à lui tous ceux qui n’arrivaient pas à se faire une place dans les partis politiques traditionnels… A lui seul il a affaibli ces partis politiques dominants.

L’exercice du pouvoir implique d’en avoir une certaine expérience ; or un transfuge de la majorité sortante ne peut et de très loin, se targuer d’avoir réussi en la matière… ce qui m’amène à penser qu’un quinquennat à venir avec lui à la barre ne pourrait qu’être calamiteux. Il n’y aura plus rien face au Front National ; ce qui consacrera Marine Le Pen Présidente en 2022 et que je ne souhaite pas.

D’ailleurs quand on a un entourage comme le sien, ne croyez-vous pas que tous ces soutiens exigeront un jour un retour d’ascenseur ? A votre avis… Et à quel prix ? Allô les costumes ?

Dernier point… A ce stade aucune liste des candidats à la députation sous la bannière « En Marche » n’a été publiée. Parce que Macron sait qu’il va devoir composer des alliances, s’il souhaite avoir une majorité au Parlement, allant d’EELV jusqu’au centre ?… Acheter Paul pour ne pas froisser Jacques tout en ménageant Matthieu… Ce que font les socialistes depuis plus de 30 ans avec leurs alliés électoraux ! Et moi, je n’en veux plus des socialistes !

Puis bon… Voter pour le dauphin du Président sortant ne correspond pas à ma vision d’une démocratie qui fonctionne correctement… Nous ne sommes ni en Corée du Nord, ni au Venezuela…

 

 

François Fillon

Les affaires sont là. Inévitable. Reconnaissons néanmoins qu’exhumer des éléments qui ont bientôt 40 ans à l’aube d’une échéance présidentielle est un timing savamment choisit qui peut légitimement prêter à interrogations…

 

 

Les affaires et surtout la quête du buzz permanent n’ont pas permis aux candidats d’exposer leurs arguments sur la situation de la France et les solutions nécessaires à son redressement sur le court, moyen et long terme. Des points sur lesquels j’estime que François Fillon apporte des réponses claires et adéquates. Les français sont conscients que le redressement du pays ne pourra se faire sans concessions et sans la collaboration de tous. Il faudra à ce moment-là faire un choix ; celui de ne rien faire, ce qui à terme figera le pays jusqu’à sa mise sous tutelle par ses créanciers, ou semer les prémices des jours meilleurs à venir.

 

 

La France est peut-être à un tournant de son histoire. Les économies repartent un peu partout, y compris en zone euro, alors que la nôtre continue de détruire des emplois. Depuis la fin des années 1970, c’est-à-dire depuis 40 ans, aucun politique n’a été en mesure de redresser la France. Les jeunes de ma génération n’ont donc connu que le chômage de masse, la crise, l’absence de perspectives ainsi que la normalisation de l’avilissement des masses par l’assistanat : ça ne peut plus durer.

 

 

Gestion vertueuse des deniers publiques, assouplissement du marché du travail, abolition des totems politiques nuisibles aux intérêts du pays, gestion pragmatique des problématiques du quotidien, favoriser l’investissement et le retour des investisseurs, prendre la pleine mesure des initiatives ultra-contraignantes que nous devrons prendre pour répondre à la menace terroriste, faire rayonner la France à l’international, retrouver notre leadership en Europe, briser la dictature syndicale et son terrorisme économique, créer un/des fonds de pension publics pour soulager les finances de l’Etat (comme en Norvège), assurer la transition énergétique par le développement des vraies énergies renouvelables, refonder notre politique de transports publics, décentraliser autour de grands pôles régionaux, reconsidérer la problématique des migrants, véritable niche clientéliste de la gauche et de l’extrême droite, restructurer en vue d’optimiser au maximum le fonctionnement de toutes nos administrations nationales et locales, lutte contre la fraude (fiscale, prestations sociales, etc…) avec transfert par vase communicant aux hôpitaux, tribunaux, policiers et militaires, après audits de la CDC et restructurations, et enfin, redonner du pouvoir d’achat aux français en abaissant notre coût du travail pour rendre le salarié français plus compétitif par rapport aux autres pays d’Europe.

 

 

Je souhaite également que l’on inscrive dans la Constitution l’impossibilité pour un Gouvernement d’avoir un déficit budgétaire ; on voit bien que les 3% sont un seuil dont tout le monde se fiche. Je souhaite également que l’on puisse rendre pénalement responsable un politique qui échoue.

 

 

C’est pour toutes ces raisons, en phase avec mes opinions, que je pense que François Fillon est le candidat dont le programme se rapproche le plus de mes idées. Je n’aime pas l’homme et à lui seul je pense qu’il prouve que la succession des lois de moralisation de la vie politique ne servent à rien.

 

 

Demain c’est un projet pour la France que nous devrons choisir ; celui qui se rapproche le plus de nos idées et de nos opinions, ou que nous jugeons le plus en phase avec les réalités du moment.

Soyons responsables et à la hauteur des enjeux.

Source image: http://www.europe1.fr/politique/presidentielle-voici-le-programme-des-onze-candidats-3144713

Source image: http://www.europe1.fr/politique/presidentielle-voici-le-programme-des-onze-candidats-3144713

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0