Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidément…

Je pense que nous ne manquerons certainement pas d’exemples d’ici la fin de ce quinquennat et dans les années qui suivront pour démontrer au PS ainsi qu’à ses militants et sympathisants que le comportement de François Hollande aura bel et bien été régulièrement indigne de l’intelligence et du recul que demande l’exercice de la fonction présidentielle.

 

 

Empêtré depuis plusieurs jours dans le scandale de ses propos rapportés dans le livre paru semaine dernière aux éditions Plon, « Un Président ne devrait pas dire ça », François Hollande semble avoir voulu en remettre en couche dans le registre des pseudos excuses qu’il prétend avoir adressé aux magistrats.

 

 

Reprenons l’histoire dès le début.

 

 

Début octobre, François Hollande affirmait ceci :

« La justice n'a rien d'abstrait. Elle a vos visages, elle a votre vigilance, elle a votre énergie, elle a votre professionnalisme (...) Je me suis toujours abstenu de critiquer la justice. »

 

 

Huit jours plus tard, soit la semaine dernière, les bonnes feuilles d’un livre intitulé « Un Président ne devrait pas dire ça » sortent dans la presse. On y découvre les pensées réelles du Chef de l’Etat concernant la Justice :

« Cette institution, qui est une institution de lâcheté... Parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique. La justice n'aime pas le politique... »

 

 

Un dérapage qui n’aura pas manqué de faire réagir les magistrats, j’ose espérer aussi vigoureusement qu’ils avaient réagi aux propos tout aussi violents de Nicolas Sarkozy les concernant quelques années auparavant… Propos que la gauche d’ailleurs ne s’était évidemment pas privée à l’époque de récupérer pour nourrir son guide du parfait petit opposant de gauche…

 

 

Magistrats reçus quelques heures plus tard par le Chef de l’Etat.

 

 

Puis l’Elysée publie une lettre du Chef de l’Etat où celui-ci dit « regretter profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats », tout en leur réitérant sa confiance et en rappelant ses éléments de langage de l’époque où il s’inscrivait comme le seul opposant crédible au Président sortant. Je passerai sur la grosse faute d'accord relevée dans la dite lettre...

 

 

Personne, ou presque, n’aura relevé que jamais le Président de la République ne présente ses excuses aux magistrats : il tourne autour du pot et dit simplement regretter l’impact de ses propos. Pas leur contenu. Vous saisissez la nuance ? Moi Président de la République, alias Pas de Bol 1er, grand chef de la boîte à outils, ne regrette pas ses propos : il regrette leurs effets.

 

 

Et comme si une telle indignité ne se suffisait pas à elle-même, le Chef de l’Etat récidive hier durant l’hommage national fait aux victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice en affirmant : « Je pense aussi aux magistrats qui, ce soir-là, se sont rendus immédiatement sur les scènes de crimes pour l’identification des corps et commencer le travail d’enquête. Il leur revient aujourd'hui, en toute indépendance, d’établir la vérité, ce qui s’est produit à Nice le 14 juillet, nous devons la connaitre. »

 

 

Voilà qui contraste avec celle que le Chef de l’Etat a pourtant décrit comme « un institution de lâcheté »

 

 

Comme l’ont si bien formulé quelques-uns de mes « followers », à force de faire dans les chrysanthèmes, Moi Président en a oublié la solennité… Mal conseillé ou complètement désespéré ? Pas à la hauteur c’est évident, mais de là à chercher à se racheter en flirtant avec le racolage… A voir si les magistrats vont s’en satisfaire : être salis en « Off » et adoubés en « On »…

 

 

Mais bon… Quand on n’a aucune fierté : c’est aussi ça la gauche…

Source image: http://www.20minutes.fr/societe/1943019-20161015-attentats-nice-hommage-national-victimes-14-juillet-suivre-direct

Source image: http://www.20minutes.fr/societe/1943019-20161015-attentats-nice-hommage-national-victimes-14-juillet-suivre-direct

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0