Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David Cameron annonce ce matin son intention de quitter le 10 Downing Street suite à l'issue du référendum sur le Brexit.

 

 

Le fossoyeur de la construction Européenne n'a effectivement plus sa place dans le jeu politique britannique et européen.

 

 

Au bon sens et au pragmatisme, il a préféré mettre en péril la stabilité européenne pour ne pas perdre les dernières législatives. C'est ce que l'histoire retiendra de lui : un tacticien (comme un autre) qui a joué et qui a perdu.

 

 

L'Europe ne devra céder aucun bout de terrain au Royaume-Uni.

 

 

Les britanniques veulent quitter l'U.E. D'accord. A nous de tout mettre en oeuvre pour nous préserver désormais de toute velléités semblable de la part d'un autre état membre.

 

 

Je me réjouis d'ores et déjà des conséquences pour le Royaume-Uni de ce vote pro-Brexit.

 

 

Le marché des changes s'effondre. Les places boursières suivent.

 

 

D'ici quelques années, il y a fort à parier que l'économie britannique entrera en récession.

 

 

En toute logique, les taux d'intérêts du marché de la dette britannique devraient prendre de la hauteur : je m'en réjouis encore une fois.

 

 

Londres devrait également perdre son statut de première place boursière européenne. Espérons que Paris saura en tirer un bénéfice.

 

 

Je m'attends également à ce qu'un certain nombre d'entreprises internationales, dont le siège social est basé en Angleterre, annoncent qu'elles quittent le territoire Britannique.

 

 

La déconstruction européenne ne peut pas se faire sans qu'il y ait de la casse.

 

 

Aux britanniques d'assumer leur goût immodéré pour le risque.

 

 

Le référendum britannique s'étant considérablement joué sur la question des migrants, j'invite la France à ne plus empêcher aucun migrant de franchir la mer pour rejoindre l'Angleterre.

 

 

Cette Angleterre qui souhaite quitter l'UE et donc que nous, la France, en tant que pays membre, ne devons plus protéger de l'afflux de migrants conformément à ce que nous impose Bruxelles.

 

 

Les migrants ont été l'un des moteurs du vote des britanniques contre l'Europe.

A partir d'aujourd'hui, ils comprendront que ce choix stratégique aura été pour eux une grave erreur.

 

 

L'Ecosse semble manifester son souhait de rester dans l'U.E. C'est une excellente nouvelle. Je l'encourage dès aujourd'hui à enclencher le processus en vue de son adhésion future.

 

 

Il semblerait que l'Irlande du Nord ait les mêmes envies.

 

 

Je l'invite à en faire de même.

 

 

En hypothéquant l'Europe uniquement pour des considérations purement politiciennes, David Cameron a non seulement signé l'arrêt de mort de l'Angleterre à un horizon de 5 à 10 ans, mais a également signalé la mort du Royaume-Uni.

 

 

Cette homme aura sans conteste profondément marqué l'histoire de son pays : il y restera à jamais inscrit dans les livres comme l'homme qui pour se simples considérations purement politiciennes, aura brisé, de manière durable, l'unité de toute une Nation.

 

 

Que ceux qui soient tentés d'en faire de même en tirent les leçons.

 

 

J'invite également la classe politique, française et européenne, de gauche comme de droite, à se remettre en question. Bruxelles ne doit plus être la variable d'ajustement de quelques politiciens incapables d'assumer les conséquences de leurs errements et de l'inefficacité de leurs politiques.

 

 

David Cameron a voulu se servir de la politique pour préserver ses intérêts.

Que ceux qui soient tentés d'en faire de même connaissent la même fin politique que lui.

 

 

J'invite également et je terminerai là-dessus, la classe politique à se remettre en cause, face à cette évidente montée du nationalisme, de l'intégrisme et du régionalisme... Sont-sil cons au point d'avoir une mémoire aussi courte ?

Brexit et démission de David Cameron : casse-toi, pauv' con !
Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0