Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne nous voilons pas la face.

La manifestation d’aujourd’hui est avant tout impulsée par des (ex) membres du Parti Socialiste, qui visiblement incapables d’influencer au sein même de leur propre camp, agissent en sous-main pour instrumentaliser les révolutionnaires en herbe en quête de reconnaissance par leurs semblables et qui sont actuellement planqués bien au chaud depuis un peu trop longtemps dans nos universités…

 

 

En réalité cette grève aujourd’hui c’est avant tout une contestation du PS contre la politique du Chef de l’Etat. Ni plus, ni moins. Signe que le Président de la République n’a à ce jour plus aucune majorité.

 

 

L’UNEF et autres syndicats du genre ont toujours été des officines de recrutement du Parti Socialiste. C’est d’ailleurs de là que viennent Jean-Christophe Cambadélis (Premier Secrétaire du PS), Julien Dray (conseiller régional d’Île-de-France), Bruno Julliard (premier adjoint d'Anne Hidalgo), Jean-Baptiste Prévost (travaille au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem), Christophe Borgel (Député de Haute-Garonne), Harlem Désir (Secrétaire d’Etat), Gérard Filoche, Benoît Hamon, David Assouline, Michel Rocard, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Jean-Yves Le Drian, Jean-Marie Le Guen, Jack Lang, François Hollande, Lionel Jospin, Pouria Amirshahi, Claude Allègre et pardon pour tous les autres que j’oublie…

 

 

Comme le disait Nicolas Doze sur BFM Business dans son édito d’hier matin, aux environs de 07h00 je crois, ces mecs qui aujourd’hui sont dans la rue vont surtout défiler pour se faire un job, se créer des opportunités, un statut, se faire un nom. Et je pense, au regard des niches de recrutement habituelles du Parti Socialiste, qu’on ne doit pas être bien loin de la vérité.

 

 

J’entendais parler ce matin à la radio un leader syndical de l’UNEF (je crois), à l’origine de la contestation étudiante dans la fac de Rennes en 2006 contre le CPE, qui disait préparer la contestation d’aujourd’hui… Ca veut donc dire que depuis 10 ans, le mec n’a pas avancé d’un pouce dans sa vie… Sauf erreur de ma part, il me semble qu’on devient étudiant vers 19/20 ans… Ca veut donc dire qu’à l’aube de la trentaine, le mec n’a toujours pas quitté la fac !

 

 

Pareil pour l’actuel Président de l’UNEF, William Martinet, 27 ans, tout juste titulaire d’une licence 3 de biologie qui d’ordinaire se décroche à 21 ans… Qu’est-ce qu’il a fichu toutes ces années ? Redoublé 6 fois ?

 

 

En fait ces mecs j’ai l’impression qu’ils ont les deux pieds sur le frein pour ne surtout pas avoir à avancer trop vite dans la vie… Dommage pour eux puisque s’ils daignaient un jour se confronter à la réalité de ce qu’est véritablement le monde du travail, en dehors de leurs carcans idéologiques qui altèrent leur perception un brin caricaturale qu’ils ont de cet univers, ils comprendraient d’eux-mêmes qu’en l’état actuel ce sont tous leurs conservatismes qui tuent notre économie à petit feu et qui hypothèquent l’avenir des jeunes générations…

 

 

Déjà 40 ans que le pays est paralysé par des syndicats et leaders syndicaux qui prêchent pour leur paroisse et qui après avoir sagement accompli leur mission de gentil mouton de Panurge, finissent pour certains dans un parti politique ou récompensé (comme Chérèque par exemple) en étant parachuté à de prestigieuses fonctions par la gauche, un peu comme si c’était une récompense pour un service rendu !

 

 

Pour être crédible le syndicalisme doit être apolitique. Ce qui n’est pas le cas. La représentation syndicale est aujourd’hui gangrénée par une gauche en retard sur son époque et visiblement bien plus préoccupée par des petits calculs politiciens que par l’intérêt général. Et ça donne ça ; ce spectacle lamentable qui décourage les français et leur fait dire que quoi que l’on fasse, jamais rien n’avancera dans ce pays…

 

 

Bref….

Que le PS prenne des notes et des photos puisqu’il se trouve dans les leaders syndicaux d’aujourd’hui les futurs élus et apparatchiks du parti pour demain ! La seule condition ? Que cette journée de mobilisation soit couronnée de succès ! Si tel est le cas, vous pouvez compter sur la gauche pour recruter à tours de bras dans l’univers syndical étudiant !

 

Source image: http://www.20minutes.fr/societe/1348025-20140410-20140410-desir-exfiltre-ps-vers-gouvernement-cambadelis-a-rescousse

Source image: http://www.20minutes.fr/societe/1348025-20140410-20140410-desir-exfiltre-ps-vers-gouvernement-cambadelis-a-rescousse

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0