Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais évidemment quand vous l’écoutez, ça n’est absolument pas de sa faute ! Voilà près de quatre mois que l’Elysée tergiverse, va de reculades et reculades et il faudrait aveuglément suivre le Chef de l’Etat dans la direction qui est la sienne alors qu’il ne sait même pas lui où il va !

 

 

Mais laissez-moi rire !

 

 

En fait avec la gauche c’est toujours pareil… Quand elle échoue, c’est de la faute de la droite. Quand elle n’a pas d’autre choix que d’admettre sa part de responsabilité dans un échec, elle reconnaît à la fois sa faute mais incrimine aussi évidemment la droite… Bref… Quoi qu’elle fasse et quoi qu’elle rate, ça n’est de toutes façons jamais de sa faute ! Sans doute se considère-t-elle trop parfaite… D’ailleurs la situation actuelle de la France prouve bien que depuis quatre ans cet exécutif n’a commis absolument aucune erreur… Ou si peu… (ironie)

 

 

A titre personnel je n’ai jamais vu aucun intérêt d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité et ceci même pour des attaques terroristes… Je ne vois pas d’ailleurs en quoi le risque pour un terroriste d’être déchu de sa nationalité pourrait l’empêcher de commettre un attentat sur notre territoire... Pure démagogie !

 

 

Il faut dire que les attentats de novembre dernier sont arrivés bien tard dans le calendrier électoral, risquant de compromettre encore plus l’issue du scrutin pour la gauche et celle-ci se devait de ratisser le plus large possible pour tenter d’endiguer l’hémorragie qui dévaste son électorat. Je pense que c’est donc pour ça que le Chef de l’Etat s’est approprié la question de la déchéance de nationalité alors qu’il y était opposé lorsqu’il était dans l’opposition. (logique socialiste)

 

 

Thématique proposée par la droite et reprise par l’extrême droite. A l’aube d’un scrutin régional qui s’annonçait catastrophique pour la gauche, et qui l’a été, dans un ultime soubresaut l’Elysée a tenté de couper l’herbe sous les pieds de ses adversaires, prétextant la sacro-sainte unité nationale.

 

 

Puis les élections régionales sont passées. Conformément à toutes nos attentes, la gauche s’y est lamentablement vautrée. Au fil des semaines la cote de popularité du Chef de l’Etat est retombée à des niveaux encore inférieurs à ceux d’avant les attentats.

 

 

La stratégie de l’appropriation par la gauche des idées de la droite pour tenter de faire prendre conscience aux français qu’elle avait pleinement pris conscience de leurs aspirations a minablement échoué. Si elle a échoué, aucun intérêt pour cet exécutif de persévérer dans une direction à laquelle sa propre majorité mais aussi son électorat est opposé. Du coup autant faire capoter l’idée d’une réforme de la Constitution et en profiter au passage pour en rendre son adversaire politique pour responsable. Toujours la même rengaine !

 

 

Je pense que jamais aucun Président de toute l’histoire de la République ne s’était à ce point ramassé durant l’exercice de son mandat. Jamais un Chef d’Etat avant l’actuel n’avait à ce point affaibli à la fois l’image de la fonction présidentielle et plus généralement l’image du politique.

 

 

D’ailleurs ce matin la presse de gauche comme de droite est unanime sur la responsabilité du Chef de l’Etat dans ce qu’elle qualifie de gâchis, de fiasco, etc… François Hollande a bataillé durant de nombreux mois pour un texte annoncé dans la précipitation, dans l’émotion… Alors que lorsqu’il était dans l’opposition il reprochait à son prédécesseur d’avoir recours aux mêmes pratiques… (logique socialiste)

 

 

La France a perdu près de quatre mois à tergiverser sur un texte qui n’avait aucun intérêt, qui n’a servi que d’écran de fumée et qui au final s’est retourné contre l’instigateur de cette vaste entourloupe. C’est l’arroseur arrosé. Ca sent la fin de règne ; le sauve qui peut…

 

 

Si François Hollande avait déployé autant d’énergie à lutter contre le chômage, à réduire nos déficits et à rembourser notre dette qu’il n’en a dépensée pour un texte sans intérêt qui lui aurait permis de marquer durablement l’histoire de France de son empreinte, la France serait proche d’un taux de croissance à deux chiffres et d’un taux de chômage à l’image de la côte de popularité du Président de la République : en chute libre !

 

 

Mais non… L’instantanéité fait faire n’importe quoi… Et finit toujours par se retourner contre les opportunistes qui usent du malheur des autres pour en tirer un profit politique !

Source image: http://images.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2Fd6Hdlq3DLAM%2Fmaxresdefault.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dd6Hdlq3DLAM&h=2562&w=3841&tbnid=6FWO7cT3jhktVM%3A&docid=WwtqNQEBmVeoaM&ei=h9r8Vri8BIGlUOf_ktgK&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2444&page=1&start=0&ndsp=34&ved=0ahUKEwj4m97ru-rLAhWBEhQKHee_BKsQMwglKAQwBA&safe=off

Source image: http://images.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2Fd6Hdlq3DLAM%2Fmaxresdefault.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dd6Hdlq3DLAM&h=2562&w=3841&tbnid=6FWO7cT3jhktVM%3A&docid=WwtqNQEBmVeoaM&ei=h9r8Vri8BIGlUOf_ktgK&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2444&page=1&start=0&ndsp=34&ved=0ahUKEwj4m97ru-rLAhWBEhQKHee_BKsQMwglKAQwBA&safe=off

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0