Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme malheureusement anticipé et au regard de quelques indicateurs publiés quelques heures plus tôt dans la journée d’hier, le chômage a une nouvelle fois lourdement progressé en décembre 2015, pulvérisant à nouveau, comme quasiment tous les mois, un nouveau record historique. Pire… L’accélération de la hausse reprend de plus belle !

 

 

Autre fait nouveau et pas des moindres, le document de la DARES publiant tous les mois les chiffres du chômage n’indique plus le nombre de radiations des listes de Pôle Emploi… A peine indiquent-ils une tendance sur trois mois très difficilement interprétable… On voudrait tenter de noyer le poisson et de truander pour limiter artificiellement la progression du chômage qu’on ne s’y prendrait pas autrement !

 

 

Pourtant la réalité des chiffres, elle, elle est bien là…

 

 

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a progressé de :

* +0,39% sur un mois,

* + 2,35% sur un an

* + 22,98% depuis l’élection de François Hollande. (niveau historique)

 

 

Le nombre de demandeurs d’emploi des catégories A, B et C a progressé de :

* +0,63% sur un mois,

* +4,68% sur un an,

* +25,86% depuis l’élection de François Hollande. (niveau historique)

Source image: mon tableur excel

Source image: mon tableur excel

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus, ils progressent de :

* +0,78% sur un mois,

* + 9,51% sur un an,

* +48,41% depuis l’élection de François Hollande.

Source image: mon tableur excel

Source image: mon tableur excel

Le chômage des femmes, priorité de campagne du candidat Hollande progresse de :

* +0,87% sur un mois,

* +3,48% sur un an.

 

 

 

Le chômage des moins de 25 ans, priorité de campagne du candidat Hollande varie grâce aux emplois aidés qui vous ont coûté 3,3Mds€ en 2015 de :

* +0,65% sur un mois,

* - 4%sur un an.

 

 

 

Le chômage des plus de 50 ans progresse de :

* +0,60% sur un mois,

* +8,36% sur un an.

 

 

Je comprends difficilement comment un Gouvernement qui fait face à une telle situation d’échec pourrait avoir le culot de se présenter en 2017 devant les français.

 

 

L’équation est pourtant simple à comprendre.

D’après une comparaison vue hier soir dans un JT, de 2007 à 2012, sur 5 ans, il y a eu un peu plus de 700 000 nouveaux chômeurs en France, alors que le chômage progressait partout dans toutes les grandes puissances mondiales. De mai 2012 à décembre 2015, soit un intervalle de 3 ans et demi, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de plus de 600 000 en France, alors que le chômage a baissé et continue de baisser en Allemagne, aux USA, en Angleterre, en Espagne, au Portugal, en Italie et un peu partout en Europe.

 

 

Le problème du chômage élevé en France n’est donc pas lié à une conjoncture internationale difficile, mais à l’incapacité chronique d’un Gouvernement à faire face à la mission qui est la sienne et qui de fait, génère une situation socialement critique.

 

 

Et ne comptez pas sur la nouvelle Ministre du Travail, Myriam El Khomri, pour nous sortir de ce pétrin, puisqu’elle n’est même pas capable de faire la différence entre la dette et le déficit de l'assurance chômage…

 

 

Bref…

S’il y a une seule chose à retenir des chiffres du chômage pour l’année 2015 publiés hier, c’est qu’ils sont extrêmement mauvais et qu’ils sont le reflet d’une situation sociale extrêmement grave. La France n’en termine plus de s’enfoncer alors que tous ses voisins ont depuis longtemps sorti la tête de l’eau. Sauf que hier la presse n’a pas eu le temps de vous le dire, puisqu’elle était trop occupée à faire ses Unes sur le départ (prévisible) de Christiane Taubira du Gouvernement… Désolé mais pour moi, en politique, les hasards n’existent pas.

 

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0