Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà plusieurs jours que je m’interrogeais sur la nature de la ruse qu’allaient utiliser les socialistes à l’issue du 1er tour des Régionales pour ne pas avoir à retirer les listes de leurs candidats au 2nd et ceci malgré un désastre inédit dans toute l’histoire de la gauche.

 

 

La parade est toute trouvée…

En NPDCP et PACA, le PolitBuro, contre l’avis des candidats du PS, annonce qu’il n’y aura aucun candidat de gauche au 2nd tour.

 

 

Les propos de Jean-Christophe Cambadélis à ce sujet, laissaient clairement sous-entendre que là où la gauche arriverait 3ème, derrière la droite républicaine et derrière le FN, celle-ci se retirerait au profit des candidats de droite, pour ne pas faire gagner le FN : « Dans les régions à risque Front National, où la gauche ne devance pas la droite, le Parti Socialiste décide de faire barrage Républicain en particulier en NPDCP, en PACA. »

 

 

Pourtant sauf erreur de ma part, le PS est arrivé 3ème, derrière la droite Républicaine et le Front National, en Normandie, NPDCP, ALCA, BFC, PACA, CVDL, ARH, soit dans 8 régions sur 13, alors que l’on apprenait hier soir que le PS ne se retirait que dans deux régions, suivies ce matin de l’ALCA.... Enfin... En ALCA c'est ce que demande Cambadélis mais c'est ce que refuse le candidat PS local!

 

 

Il reste donc les régions Normandie, Bourgogne-Franche Comté, Centre Val de Loire et Auvergne Rhône-Alpes, où en se maintenant au 2nd tour, le candidat de la liste PS est susceptible de faire gagner l’extrême droite… Allô Cambadélis ? Pas trop gêné d’être défié ? A quand la démission ?

 

 

La gauche, comme à son habitude, a trouvé une nouvelle parade grâce à laquelle elle peut sciemment enterrer le Front Républicain, tout en se donnant bonne conscience : l’addition des voix de gauche, faisant abstraction du fait que le report de voix de l’entre-deux tours est très rarement automatique et systématique…

 

 

Je tiens juste à rappeler aux socialistes qui jouent la carte du rassemblement de la gauche au 2nd tour, que si la gauche était effectivement rassemblée et pouvait l’être, il n’y aurait pas eu une multiplicité des listes de gauche au 1er tour… Un détail qui visiblement lui a échappé (soyons naïfs). En réalité la gauche est trop divisée pour être capable de s’unir et elle aura beaucoup de mal à l’être dimanche prochain… Cette supercherie de l’addition de voix n’est qu’un petit calcul politicien des socialistes pour se donner bonne conscience là où ses candidats refusent le Front Républicain et défient l’autorité du Premier Secrétaire du PS… Une addition scabreuse et plus qu’hasardeuse qui nourrira les éléments de langage de l’extrême droite et qui permettra à quelques camarades de sauver leur place bien au chaud dans certains conseils Régionaux… Un peu comme s’ils estimaient être là-bas chez eux…

 

 

Pour ma part, si ce cas de figure devait se présenter, jamais je ne voterai pour une liste d’union de la droite Républicaine et des socialistes. Jamais. Ma ligne a toujours été très claire là-dessus. PS ou FN pour moi c’est strictement la même chose. L’un fait le jeu de l’autre et l’un a besoin de l’existence de l’autre pour répandre ses idées.

 

 

A titre personnel et contrairement à Nicolas Sarkozy que je ne juge pas du tout à la hauteur de l’enjeu et qui hier soir a fait à mon sens une grave faute morale, je suis favorable à ce que le candidat de l’union de la droite et du centre se retire de la course au 2nd tour lorsqu’il est arrivé derrière le candidat de gauche et derrière le candidat du FN, comme c’est le cas en Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées. Position partagée par l’UDI. Néanmoins, je pense qu'il est nécessaire de préciser que le retrait d'un candidat de droite au 2nd tour risquerait de poser le problème d'un transfert de voix vers l'extrême droite, compte tenu de la haine (parfaitement compréhensible) que suscite un candidat de gauche auprès de l'électorat de droite...

Du coup j'hésite...

 

 

Je ne crois pas en un sursaut des électeurs au 2nd tour, même si d’ordinaire celui-ci mobilise un peu plus les français que le 1er. Je déplore le fait que cette campagne des régionales se soit articulée exclusivement autour d’enjeux nationaux, qui ont contribué à semer la confusion dans l’esprit des électeurs qui à ce jour ne savent toujours pas quel est le rôle de la Région et pourquoi ils votent pour des Régionales…

 

 

Je déplore l’abandon de certains terrains par la droite au fil du temps, au profit de l’extrême droite, à chaque fois que la gauche a cherché à diaboliser quiconque osait tenir un discours différent de celui d’une caste bien-pensante totalement déconnectée de la réalité des français.

 

 

Et enfin, pour finir, je suis écoeuré par la classe politique française dans son ensemble, qui ne mérite ce jour que mon mépris le plus profond. Gauche et droite confondus. Les principaux responsables des résultats du scrutin d’hier ce sont eux. Des décennies à se regarder le nombril, à se livrer à des petits calculs politiciens visant à servir des intérêts purement personnels et/ou partisans, au détriment de l’intérêt général. Au détriment de la France et des français.

 

 

Je me répète certes, mais compte tenu de la situation d’aujourd’hui, ce propos prend tout son sens.

Source image: http://www.bfmtv.com/politique/regionales-cambadelis-annonce-le-retrait-du-ps-en-paca-et-nord-pas-de-calais-934761.html

Source image: http://www.bfmtv.com/politique/regionales-cambadelis-annonce-le-retrait-du-ps-en-paca-et-nord-pas-de-calais-934761.html

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :