Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une progression qui ne cesse de croître de mois en mois, depuis le premier jour de l’élection de François Hollande.

 

 

Je n’ai guère été surpris de la posture de Cambadélis ou d’autres têtes pensantes du socialisme français, qui se réjouissaient d’une pseudo baisse du chômage au mois de septembre dernier, alors qu’en réalité, ça n’est assurément pas le cas.

 

 

Plus exactement.

Certes, le nombre de demandeurs d’emploi de Catégorie A s’est légèrement réduit sur un mois, mais il ne faut pas perdre de vue que leur nombre a malgré tout progressé de +21,77% depuis l’élection de François Hollande en mai 2012 et que le mois dernier, un nouveau record historique a une nouvelle fois été pulvérisé…

 

 

Ce qui à cet instant me permet d’être catégorique sur le fait que les chiffres du chômage pour le mois de septembre 2015 sont mauvais, contrairement à ce que claironnent les Grands Maîtres de l’imposture et de l’approximation de la majorité, c’est que le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus a une nouvelle fois fortement progressé d’un mois sur l’autre (+0,99%), pour s’établir à +46,10% depuis l’élection de François Hollande.

 

 

Certes le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité professionnelle dans le courant du mois de septembre a diminué, mais cela ne signifie pas pour autant que ceux qui sont sortis de la statistique ont retrouvé un CDI… Surtout compte tenu de la forte progression de l’interim, et donc des CDD, qui accroissent la précarité des salariés…

 

 

Difficile de comprendre comment une majorité qui se dit de gauche peut d’ailleurs se réjouir du fait que le nombre de demandeurs d’emploi baisse grâce à l’accroissement du nombre de contrats précaires !

 

 

Autre fait à retenir de ces chiffres, c’est la progression du nombre de radiations des listes de Pôle Emploi sur un mois (+25%) et sur un an (+0,70%).

 

 

C’est sûr que radier les chômeurs des listes de Pôle Emploi ça résous temporairement, d’un mois sur l’autre, l’ampleur du désastre, mais ça ne fait que reporter le problème au lendemain… Lendemains qui ont été rarement profitables à cette majorité… Surtout sur le front du chômage !

 

 

De là à ce qu'un jour elle se réjouisse du fait que le chômage grâce au décès de 14 000 de nos compatriotes (parce qu'ils sont au chômage)... Ca ne saurait tarder...

Source: DARES

Source: DARES

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :