Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai évidemment été scandalisé la semaine dernière devant ces images montrant des responsables d’Air France se faire molester par une horde de fascistes justifiant leur lynchage digne des méthodes de DAESH ou des Nazis au prétexte qu’ils défendaient leur emploi…

 

 

Simple parenthèse…

Quand on prétend défendre son emploi, on s’assied autour de la table des négociations et on essaie de trouver un compromis en bonne intelligence… Pas en se comportant de la manière la plus primitive qu’il soit, surtout si ces méthodes nuisent à l’image de l’entreprise et donc à plus long terme, mettent en péril sa survie et la pérrenité de plusieurs milliers d’emplois directs et indirects.

 

 

Alors certes les comptes de l’entreprise se sont redressés ces dernières années, mais il ne faut pas perdre de vue le coût des pertes des exercices passés, tout comme l’environnement ultra-concurrentiel au sein duquel Air France évolue, notamment avec les compagnies low-cost qui, pour de simples de questions de survie encore une fois poussent Air France à se transformer et à s’adapter au marché.

 

 

Si tel n’est pas le cas, c’est la sauvegarde de l’intégralité des emplois d’Air France qui pourrait être remise en question et le risque que celle-ci tombe entre les mains d’investisseurs étrangers et donc que les français perdent le contrôle d’une compagnie qui leur a probablement déjà coûté quelques millions, si pas plus.

 

 

Je n’ai été que moyennement surpris d’entendre hier matin l’extrême gauche s’offusquer du fait que de présumés délinquants aient été cherchés chez eux au saut du lit, dans le cadre de l’enquête sur l’agression de plusieurs cadres d’Air France.

 

Nan c’est vrai que ça n’est pas gentil d’aller chercher des pauvres syndicalistes au saut du lit… Ca n’est pas comme si on les accusait d’avoir roué de coup un/des responsables d’Air France, mis en danger leur entreprise et que de fait ça faisait d’eux des justiciables comme les autres…

 

 

Nan c’est vrai que ce ne sont pas du tout les mêmes méthodes qui sont utilisées d’ordinaire pour interpeler le petit dealer du coin, ou le gros malfrat ou encore le politicard impliqué dans une affaire et amené à comparaître devant le juge…

Oh wait…

 

 

Bref…

J’ai bien compris que Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon et les nostalgiques de Staline avaient pour l’occasion une carte à jouer en cherchant à nous faire croire qu’ils défendaient les gentils salariés opprimés qui n’ont rien fait d’autre que de se défendre face aux décisions dénuées de tout humanisme de leur vilain patron, mais je pense qu’il est important de ne pas perdre de vue la réalité des faits dans cette histoire… Et pas uniquement les fioritures débiles qu’essaie de construire une caste politique à l’agonie, prête à toutes les formes de prostitution uniquement parce que des enjeux électoraux approchent…

 

 

Que des sanctions soient prononcées contre les syndicalistes qui seront reconnus coupables des faits de violence sur leurs dirigeants et qu’ils soient immédiatement licenciés sans aucune indemnité de départ.

 

 

Le militantisme syndicaliste, oui, le jusqu’auboutisme idéologique d’extrême gauche, non.

Source image: http://www.humanite.fr/air-france-la-cgt-denonce-une-volonte-dintimider-les-salaries-586488

Source image: http://www.humanite.fr/air-france-la-cgt-denonce-une-volonte-dintimider-les-salaries-586488

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0