Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Invité sur le plateau de LCP-AN, le Député PS de la 9ème circonscription de la Haute-Garonne, Christophe Borgel, a notamment réaffirmé une règle qui selon lui semble claire au sein dans la majorité : « Si vous votez contre le budget, vous n’êtes plus au PS ».

 

 

Le propos est lié à la posture des frondeurs socialistes (ceux qui disent toujours non mais qui finalement votent quand même oui), qui menacent (comme d’habitude) de voter contre le PLF2016.

 

 

On dirait qu’il y a comme une crispation en ce moment au P.S… Me trompe-je ?

 

 

Est-ce que les Parlementaires en Corée du Nord ont plus de marge de manœuvre ou pas ?

Quelle curieuse conception de la nécessité, pour la France, qu’il puisse avoir lieu au sein de la majorité un débat des plus démocratique qu’il soit et une expression des plus libre qu’il soit !

 

 

Personnellement, je ne me fais guère d’illusion quant au PLF2016. Il sera comme tous les autres : incomplet, mal ficelé et au final ne contentera absolument personne. La marque de fabrique de François Hollande.

 

 

Il faut simplement rappeler que Manuel Valls a promis début janvier 2015 un renforcement des moyens dans la lutte contre le terrorisme, pour un montant consacré de 425 M€ entre 2015 et 2017.

 

Fin avril 2015, François Hollande annonce que 3,8Mds€ de crédits supplémentaires seront débloqués entre 2016 et 2019 en faveur de l’armée.

 

Fin mai 2015, François Hollande toujours propose, pour apaiser les esprits, la création d’un fond de Mds€ pour soutenir l’investissement des communes.

 

Le 3 septembre, il promet 3Mds€ en 3 ans pour les agriculteurs.

 

Le 7 septembre, François Hollande toujours confirme que 2Mds€ seront consacrés en 2016 à la baisse des impôts.

 

Le 16 septembre, sont annoncés 850M€ en faveur des migrants.

 

Au final ce sont, d’après ce qu’indique Le Monde, source de ce billet, pas moins de 11Mds€ promis par le Chef de l’Etat.

 

 

Reste à savoir où il trouvera cet argent…

Difficile d’augmenter une énième fois les impôts… Il reste donc la solution de la dette, qui permet de financer sur le très long terme (grâce en partie par l’impôt), les dépenses d’aujourd’hui.

 

 

Compte tenu des taux d’intérêts négatifs auxquels la France à accès du fait de l’incertitude qui règne autour de certaines économies européennes, et d’un taux d’endettement qui est inférieur aux estimations de Bercy (du fait de ces taux d’emprunts négatifs), je ne me fais guère d’illusion sur l’origine des fonds qui serviront à financer les saupoudrages clientélistes du King Of Tulle…

Source image: http://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/021271956032-baisse-dimpot-en-2016-la-promesse-qui-a-surpris-bercy-1146501.php

Source image: http://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/021271956032-baisse-dimpot-en-2016-la-promesse-qui-a-surpris-bercy-1146501.php

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0