Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On a tous remarqué, grâce aux chiffres du chômage du mois de juin 2015 publiés fin juillet dernier, à quel point il était finalement facile de faire dire ce que l’on voulait à ces chiffres.

 

 

C’est de cette manière que régulièrement, en plus des fausses mesures financées à grands coups d’argent public dans l’espoir de diminuer artificiellement le nombre de demandeurs d’emploi, que le mode de calcul du nombre de demandeurs d’emploi de la seule catégorie A est régulièrement réajusté.

Ainsi le mois dernier, la plus grande confusion régnait autour du nombre de demandeurs d’emploi réels et sur leur progression, ou non, par rapport aux chiffres du mois précédent.

 

 

Pour qu’il n’y ait aucune confusion dans les chiffres, je m’attache à les consulter par moi-même tous les mois. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A reflète uniquement le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité professionnelle durant le mois concerné mais ayant fait acte d’une recherche d’emploi.

 

 

La catégorie A exclu donc de la réalité des chiffres du chômage qui vous sont communiqués tous les mois, tous les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité professionnelle durant le mois étudié, plus ou moins longue, mais également tous ceux qui ont fait acte ou non d’une recherche d’emploi.

En cumulé, catégorie A+B+C+D+E, on a un nombre de demandeur d’emploi quasiment de l’ordre du double par rapport aux demandeurs d’emploi de catégorie A… (ceux dont on vous parle tous les mois)

 

 

Sans compter que les stat’ qui vous sont mensuellement communiquées excluent la France d’outre-mer…

 

 

En fait le meilleur moyen de noyer le poisson, c’est d’augmenter furieusement le nombre de sous-catégories pour ainsi ne parler que de celle qui noircit le moins le tableau. Et c’est de cette manière-là que l’on mène les français en bateaux depuis un bon moment.

 

 

Ainsi, toutes catégories confondues, en juillet dernier, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de +0,26% sur un mois, de +6,15% sur un an et de +24,52% depuis l’élection de François Hollande.

Non, le chômage n’a pas baissé le mois dernier ; il a d’ailleurs encore progressé de +0,26% !

Des chiffres appuyés par la forte hausse du nombre de demandeurs d’emploi inscrits sur les listes de Pôle Emploi depuis un an ou plus, qui lui aussi a progressé de +0,61% sur un mois, +10,20% sur un an et de +43,94% depuis l’élection de François Hollande.

Non, le chômage n’a pas baissé le mois dernier ; il a d’ailleurs encore progressé de +0,26% !

Par pitié, qu’on arrête de nous dire que le chômage baisse !

Sans compter que les hausses dont je vous parle ne tiennent même pas compte des chômeurs de catégories D et E puisqu’à priori ils n’apparaissent pas dans les chiffres officiels de la D.A.R.E.S !

 

 

Le chômage ne baisse pas plus que la croissance n’augmente ou que la France ne sera pas impactée par le revirement de la bourse chinoise ! Qu’on arrête de nous raconter n’importe quoi !

 

 

Tous les ans au mois de juillet la courbe de la progression du nombre de demandeurs d’emploi enregistre une légère inflexion, du fait des vacances… Ni plus, ni moins ! L’ajustement des méthodes de calcul finit d’achever le travail…

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :